Carry On de Rainbow Rowell

Dans cette fanfiction, on (re)trouve Simon et Baz, deux magiciens de Watford, qui en sont à leur septième année d’apprentissage à l’école de sorcellerie. Humdrum, le grand méchant de l’histoire, absorbe de plus en plus de magie et la prophétie fait que Simon est l’Elu, celui qui mettra fin à Humdrum et qui engendrera un renouveau au sein du monde des sorciers. Simon entame donc sa rentrée à Watford mais s’aperçoit rapidement que Baz manque à l’appel et que cela n’est pas dans son habitude. Eh oui ! Baz ne manquerait pour rien au monde l’opportunité d’enquiquiner Simon. Mais que se passe-t-il? Est-il encore en train de concocter un plan pour se débarrasser de Simon, ou se passe-t-il quelque chose de plus grave?


Carry On est un dérivé de Fangirl dans le sens où Simon et Baz, des personnages fictifs dont les histoires ne sont autres que des fanfictions d’Harry Potter écrites par Cath dans Fangirl, ne sont plus de simples héros de fanfiction mais des personnages à part entière. Pensez à une mise en abîme: une fiction au sein d’une fiction.

Bon, autant le dire tout de suite, je ne lis pas de fanfictions, ça ne m’intéresse pas et je préférerai toujours le travail de l’auteur en question, ni plus ni moins. Mais alors, comment Carry On a-t-il atterri dans ma bibliothèque? Tout simplement:

  • J’ai entendu beaucoup de bien de ce livre
  • Je fais moi-même beaucoup de fangirling
  • Depuis quelques temps, je me trouve fascinée par les romances masculines
  • Je ne pouvais pas résister à un DracHarry (Draco-Harry, c’est moche mais tant pis)​

Et la tête brûlée que je suis a décidé de commencer par Carry On au lieu de Fangirl…parce que j’étais pressée et qu’après Captive Prince il me fallait ma dose ! Du coup, j’étais un peu perdue au début. Quoi, déjà en septième année? C’est qui ça? Il s’est passé quoi en 2008? Mais je me suis très vite adaptée, parce que l’auteure rappelle certains événements brièvement et que plus j’avançais dans l’histoire plus j’avais l’impression que j’avais déjà lu les tomes précédents (alors qu’il n’y en a pas…).

C’était vraiment bizarre, peut-être parce que l’auteure a su reprendre les ingrédients phares d’Harry Potter tout en restant originale? Pourtant malgré les grandes lignes communes: un élu, un grand méchant, une école de sorcellerie, un ennemi que l’élu est obligé de côtoyer et qui cherche à se débarrasser de lui, un dragon (et autres petits détails), j’ai lu une autre histoire avec beaucoup d’originalité, de peps, d’humour, d’attraction, de finesse. Pour moi, j’ai pas lu une fanfiction mais plutôt un fabuleux roman qui s’est inspiré d’Harry Potter sans pour autant être un copier-coller sans imagination.

Vaut-il mieux lire Fangirl avant? Je dirais comme vous voulez. Comme je le disais, j’étais un peu perdue au départ parce que l’auteure part du principe qu’on connaît déjà l’histoire (ce qui est normalement le cas), mais je me suis vite adaptée et ça ne m’a pas gênée dans ma lecture. Donc si vous n’avez pas envie de lire Fangirl, bah rien ne vous empêche de lire celui-ci.

Le livre 1 peut paraître un peu long au début parce qu’on sait ce qui nous attend: une belle romance masculine, et on veut voir les deux protagonistes interagir au plus vite. Mais personnellement, je n’ai pas eu de problème avec la première partie, j’ai ri, et j’avais vraiment du mal à décrocher.

Par rapport aux personnages: je les ai tous adoré, à part Agatha pour qui, j’avoue, je n’ai pas trop accroché. Simon m’a fait rire, il n’arrive pas à contrôler ses pouvoirs c’est donc une bombe à retardement, j’ai adoré ses expressions, c’est un très bon ami loyal, courageux et honnête. Baz est génial avec ses répliques piquantes, son mystère autour du fait qu’il ne serait pas 100% magicien. Simon et Baz ont des choses en commun malgré le fait qu’ils soient ennemis. Penelope est drôle elle-aussi. En fait, ils sont tous les trois super biens… Bien que ce soit inspiré d’Harry Potter, j’ai identifié les personnages différemment. Le seul personnage où j’ai automatiquement penser « HP! », c’est le père de Baz. J’arrêtais pas de m’imaginer Lucius et son machiavélisme.

L’intrigue: Watford est une école de sorcellerie assez décalée, on sort du côté sérieux d’Harry Potter. Les sorts sont loufoques. Moi j’ai bien aimé l’intrigue qui en mêle plusieurs en fait, et c’est bien fait. On a les tensions entre les grandes familles de sorciers (on retrouve l’élitisme d’Harry Potter), la relation Simon-Mage, une intrigue amoureuse, une enquête (dont je ne préciserai pas la nature pour ne pas spoiler).

La relation entre Simon et Baz m’a fait rigoler, mais je l’ai aussi trouvé mignonne comme tout. J’ai aimé la fin aussi même si l’auteure a laissé planer quelques trucs, peut-être pour une suite? Je sais que l’auteure n’avait pas écarté l’idée d’écrire un tome 2 mais j’avoue que ça ne serait pas trop nécessaire, je suis très satisfaite du livre et de sa conclusion. Donc à moins que la suite soit encore meilleure, mieux vaut oublier (enfin, je dis ça, mais je la lirais quand même si ça se faisait).

 

Cliquer pour révéler les spoilers

 

Je conseille ce livre si vous cherchez une belle romance sans pour autant tomber dans la mièvrerie, de la fraîcheur, et pourquoi pas replonger dans un monde parallèle à Harry Potter. Personnellement, c’est devenu l’un de mes livres préférés.

 

Le livre est disponible sur Amazon:

Carry On

Carry On (VF)

 

Jennifer

Hello! Ici Jennifer, blogueuse littéraire qui lit en anglais et qui adore tellement bavarder qu'elle en écrit de longues revues. Oups. Mais c'est pas grave! Viens découvrir mes chroniques et passe du côté obscur de la force! On est bien du côté obscur, non?

Laisser un commentaire