Clockwork Princess de Cassandra Clare

Clockwork Princess est le troisième tome de la trilogie The Infernal Devices.

Cliquez sur ce lien pour lire la revue du deuxième tome « Clockwork Prince »

Cette revue contient des spoilers sur les tomes précédents.

Gabriel Lightwood se présente à l’Institut de Londres. Son père, qui avait défiait Charlotte Brandwell pour diriger l’Institut et qui avait un penchant pour les démones, s’est transformé en un ver géant (à cause la version démoniaque de la variole qu’il avait attrapé), il demande donc l’aide des Shadowhunters. Ceux-ci arrivent donc sur les lieux, à la résidence des Lightwood, où ils entendent stopper le chaos que sème ce ver. Ils découvrent sur place des morceaux de corps humains dont le mari de Tatiana Lightwood, soeur des frères Lightwood. Ils sortent vainqueurs de ce combat mais découvrent sur les murs de la chambre de Benedict Ligthwood des inscriptions étranges qui confirment que celui-ci et Mortmain travaillaient bien ensemble. Mortmain entend lever une armée d’automates qui, à quelques exceptions près, ressemblent fortement à des êtres humains avec toutes les capacités qui leur sont données: vitesse, intelligence…. mais il a besoin d’un dernier ingrédient pour que son plan fonctionne: Tessa.

Ahhh…il m’en aura fait baver ce livre avec tous les sentiments qui se mélangent. Il est difficile de partager les raisons de ces sentiments sans spoiler quoique ce soit, alors je le ferai dans la deuxième partie.

En somme, j’ai trouvé ce tome bien supérieur à Clockwork Prince dont j’ai trouvé que c’était le tome le plus faible de la série. Cependant, j’ai trouvé un peu simpliste la raison pour laquelle Mortmain avait besoin de Tessa (enfin par rapport à pourquoi il veut la marier, pas l’autre raison). J’ai aussi trouvé Tessa un peu trop naïve par moment (surtout concernant cette deuxième raison). J’ai aimé revoir Magnus, et on comprend mieux pourquoi celui-ci est attaché à Will et pourquoi il est très important pour lui lorsqu’il parle de lui dans les Mortal Instruments.

La magie de la relation entre Will et Jem devenait flagrante au fil des tomes mais là elle atteint l’apothéose. Ils s’aiment, se respectent tellement que tout ce qu’il peut se passer est un coup de poignard en plein coeur. Je ne pense pas avoir déjà lu un livre avec une amitié aussi passionnée, une amitié très forte tout au plus, mais jamais avec un effet pareil. Et parce que cette amitié était énorme, et parce qu’ils sont amoureux de la même fille, et que cette même fille était amoureuse de ces deux garçons, une seule fin était possible….c’est en tout cas ce que je croyais, jusqu’à que je lise les derniers mots concluant cette magnifique histoire.

Les personnages secondaires sont importants et ont permis le changement que l’on connaît dans les Mortal Instruments. Dans le monde des Shadowhunters actuel, on entend pas parlé de la place que doit prendre la femme dans la société, et c’est grâce à Charlotte, une femme forte et qui a ses propres convictions et les respecte jusqu’au bout. On a aussi Henry qui a révolutionné les technologies employées à présent par les Shadowhunters, on a aussi les relations actuelles entre les différentes familles de Shadowhunters qui ont pu se construire grâce aux actions des générations antérieures..

Mais nous avons aussi quelques régressions. Le Conseil est toujours autant à côté de la plaque, ne prend jamais les menaces au sérieux (à part quelques membres), pense toujours que les Downworlders sont des êtres méprisables en qui on ne peut pas avoir confiance (bon, j’avoue y en a qui laissent à désirer). Mais le Conseil a ses petites exceptions comme Magnus et Tessa, justement grâce aux personnages des Infernal Devices.

J’ai aussi apprécié en apprendre plus sur les Silent Brothers.

 

Cliquer pour révéler les spoilers

 

Je recommande cette série, pas juste aux fans de Cassandra Clare, mais à tous ceux qui veulent vivre autant d’émotions dans une série. Y a peu de livres qui offrent le luxe de ressentir autant de choses.

Pour ceux qui sont mal à l’aise en anglais, la trilogie existe en français. Mais c’est beaucoup mieux de la lire dans sa langue originale pour être le plus proche possible de la nature des sentiments et des intrigues.

 

Le livre est disponible sur Amazon:

Clockwork Princess

La princesse mécanique

 

Jennifer

Hello!
Ici Jennifer, blogueuse littéraire qui lit en anglais et qui adore tellement bavarder qu’elle en écrit de longues revues. Oups. Mais c’est pas grave! Viens découvrir mes chroniques et passe du côté obscur de la force! On est bien du côté obscur, non?

Laisser un commentaire