Everything, Everything de Nicola Yoon

Madeline Whittier est une adolescente atteinte du DICS (Déficit Immunitaire Combiné Sévère), une maladie rare qui, à la moindre bactérie de trop, peut tuer. Maddy est donc confinée dans sa chambre désinfectée depuis son plus jeune âge: elle n’a jamais pu sentir le moindre rayon de soleil lui caresser la peau, encore moins une douce brise. Mais Maddy s’adapte, elle a des amis sur internet, elle lit beaucoup de livres et en fait des revues, elle suit des cours en ligne…bref malgré sa condition elle le vit plutôt bien. Sauf que tout change le jour où elle croise le regard d’Oliver (Olly). Maddy tente tant bien que mal de résister à Olly, mais comment s’empêcher d’observer sa seule source de confort et de joie? Elle sait très bien que peu importe la nature de cette éventuelle relation, elle est vouée à l’échec: qui voudrait bien d’une amie que l’on ne peut pas côtoyer? Qui voudrait d’une petite amie que l’on ne peut même pas toucher? Et pourtant, Olly pourrait bien être la seule personne sur terre à s’intéresser à Maddy.


Bon, premièrement, regardez cette couverture, n’est-elle pas magnifique? C’est plein de vie !

Deuxièmement, j’ai adoré ce livre. Je ne savais pas grand chose de ce roman, je savais que l’héroïne était atteinte d’une maladie, mais je pensais plus à quelque chose comme l’hypocondrie – visiblement, je n’ai pas été fichue de lire le résumé correctement, mais peu importe, ça m’a fait une petite découverte en plus.

J’avais déjà entendu parler du DICS mais c’est une maladie peu connue et un peu délaissée que ce soit par les médias ou la littérature. Nicola Yoon a touché un point sensible avec cette maladie, parce que si on se plaint de nos petits problèmes du quotidien, on se rend compte à quel point on est ridicule. Par la narration de Madeline, on voit ce que c’est de rester enfermé 24h/24 et 7j/7, de ne côtoyer personne et de voir les gens vivre leur vie pendant que la nôtre nous passe sous le nez. J’ai ressenti cet enfermement et la lassitude des tâches répétées: Maddy joue toujours aux mêmes jeux, regarde souvent les mêmes films…

C’est à la fois un confort parce que c’est la seule chose qu’elle connaît et qu’elle peut partager avec quelqu’un (sa mère ou son infirmière) mais c’est aussi déprimant car l’héroïne se sent prisonnière, inutile, sans futur. Malgré tout, Maddy garde le sourire et elle me l’a transmis, elle a une manière de voir les choses qui nous fait revoir nos propres conceptions. Par exemple, lorsqu’elle parle de l’effet du soleil sur sa peau, de cette envie de sentir le vent lui ébouriffer les cheveux, ces gestes banals sont devenus une petite bouffée d’air frais dans le roman. J’ai, en quelque sorte, retrouvé un goût pour cette simplicité.

You can do every goddamn thing right, and your life can still turn to shit.

Olly est un bon personnage, et il a aussi des problèmes familiaux. Les conversations entre Olly et Maddy sont simples mais revigorantes. Maddy ne peut pas parler de ses problèmes existentiels avec sa mère sans lui rajouter plus de culpabilité, Olly est donc la première personne avec laquelle elle peut s’ouvrir. Et pour Olly, Maddy représente quelque chose de sain et de gaie, tout l’opposé de ce qu’il retrouve chez lui en rentrant des cours.

Maddy a été un super personnage à suivre même si elle ment pour pouvoir entretenir sa « relation » avec Olly. D’un côté, on peut en vouloir à Maddy de mentir à la seule personne qui sera toujours là pour elle et qui a toujours veillé sur elle, mais en même temps on ne peut que comprendre: quand on a passé sa vie enfermé et qu’on trouve quelqu’un sur qui se raccrocher, il est difficile de renoncer à cette liberté, d’autant plus que la vie de Maddy peut s’éteindre à tout moment, il est donc nécessaire pour elle de profiter de ce qu’elle peut. Quand je lis certaines revues, je me dis que Maddy est un personnage incompris. Et puis, on parle d’amour dans ce bouquin, on ne peut pas demander à quelqu’un d’amoureux d’agir objectivement.

Love is worth everything. Everything.

Everything, Everything se lit très vite et a ses petites particularités. Nicola Yoon nous rapproche encore plus de son personnage, elle a personnalisé certaines pensées: on en retrouve sous la forme de dessins, de schémas explicatifs, de journal intime, de notes…le tout ponctué d’humour et de fraîcheur. On a aussi droit à des spoilers (j’étais un peu blasée donc je le souligne): si vous comptez lire Le Petit Prince un jour, sachez que Maddy nous spoil la fin dans ses brèves revues !

La relation entre Maddy et Olly m’a rappelée quand j’étais petite (avec l’escalade des fenêtres, les papillons dans le ventre…). Je les trouve tous les deux adorables et attachants. Et l’innocence de Maddy m’a beaucoup plu, avec elle on réapprend les sensations du touché et du sentir.

Le style de Nicola Yoon est très agréable, si vous recherchez une relation mignonne, pure, « vraie », laissez-vous tenter par ce très beau roman.

 

Cliquer pour révéler les spoilers

 

 

Le livre est disponible sur Amazon:

Everything, Everything

Everything everything (VF)

 

Jennifer

Hello!
Ici Jennifer, blogueuse littéraire qui lit en anglais et qui adore tellement bavarder qu’elle en écrit de longues revues. Oups. Mais c’est pas grave! Viens découvrir mes chroniques et passe du côté obscur de la force! On est bien du côté obscur, non?

6 pensées sur “Everything, Everything de Nicola Yoon

  • Ahh voilà! Je suis pas la seule ! J’ai bien fait de mettre la petite alerte du coup 😀

    Contente que le livre t’ait plu. Selon le point de vue avec lequel on aborde l’histoire, la fin peut être prévisible ou totalement surprenante 😉

    Répondre
  • J’ai beaucoup aimé ce roman. J’avoue avoir aussi été surprise par la fin mais contente car je mettais préparer à une fin triste.
    Et je me suis aussi fait spoiler le petit prince 😉

    Répondre
  • Je ne peux que te conseiller de foncer et de me dire ce que tu en penses 😉 !

    Répondre
  • Ce roman me tente tellement 😀

    Répondre
  • Oui ! Je m’attendais à un truc larmoyant alors que l’héroïne est pleine de vie, ça change un petit peu 🙂
    Son autre roman a l’air super, rien que le résumé ça me met l’eau en bouche :p

    Répondre
  • J’ai vraiment adoré Everything Everything ! Un roman vraiment pas comme les autres !
    Et je suis comme toi, j’ai hâte de lire son autre roman 😉

    Répondre

Laisser un commentaire