Fire de Kristin Cashore

Fire est le deuxième tome de la trilogie Graceling Realm.

Cliquez sur ce lien pour lire la revue du premier tome « Graceling »

Cette revue ne contient aucun spoiler sur le tome précédent.

Jamais la vie au royaume de Dells n’aura été aussi mouvementée. Alors que le roi Nash tente de maintenir sa place sur le trône, des nobles se rebellent et rassemblent leurs armées pour renverser le jeune roi. Mais le danger n’émane pas seulement de l’intérieur puisque les montages et forêts entourant le royaume sont peuplées d’espions, de mercenaires et de monstres. Fire, qui vit au sein de ces montagnes, est la dernière créature à l’apparence humaine. A la fois adulée et détestée, Fire a le don de lire dans les pensées et de contrôler les esprits, mais la jeune femme n’a pas le coeur à utiliser ses pouvoirs sur des innocents. Pourtant, Fire va devoir user de ses talents si elle souhaite sauver le Dells du désastre qui l’attend. En devenant le nouvel atout de la famille royale, Fire se trouve de nouveaux amis et découvre qu’il y a plus en ses pouvoirs qu’elle ne le pensait. Mais Fire est effrayée, elle a peur de devenir le monstre qu’était son père.

Graceling dont l’histoire se déroule trente ans auparavant. Du coup, cette revue ne contient aucun spoiler sur le reste de la série! Cependant, malgré le fait que ces deux tomes puissent être lus séparément, je vous conseille de les lire selon l’ordre de parution (vous verrez mieux les connexions entre les tomes)!

Il y a quelques années, le roi Nax a failli anéantir le royaume de Dells. Sous l’influence de son conseiller Cansrel, un monstre à l’apparence humaine capable de lire et de contrôler les pensées, Nax devient un roi cruel qui viole, tue et néglige les affaires d’Etats. Si le premier finit par mourir de cause naturelle, le deuxième, lui, opte pour le suicide. C’est donc Nash qui tient à présent les commandes du royaume, mais celui-ci ne s’est toujours pas remis des blessures subies par le passé. Le jeune roi a du mal à maintenir sa place, les complots à son encontre se multiplient, et la famille royale ne sait plus à qui faire confiance. Le seul espoir pour la couronne de mettre fin à ces manigances est d’avoir recours au pouvoir de Fire.

Mais outre l’instabilité politique qui oppose les partisans du royaume aux rebelles, le Dells doit également faire face à des monstres carnivores qui sont aussi magnifiques que dangereux. Leur beauté est telle que les humains ne peuvent réfléchir correctement, et si l’attraction physique ne suffit pas alors ces créatures peuvent les leurrer en prenant contrôle de leur esprit. Euh, oui, ces monstres raffolent de la chair humaine! 

Fire est la dernière créature de son espèce, c’est la seule à combiner le caractère monstrueux et humain à la fois. Celle-ci peut aussi bien troubler les individus avec son apparence physique qu’elle peut les manipuler avec son esprit. Etant la fille de Cansrel, Fire sait combien son père a pu être cruel envers les humains et les animaux, ce qui a renforcé son envie d’être différente de lui. Eh oui! Fire se montre gentille, compatissante et sage avec l’utilisation de son don. Mais sa sagesse l’oblige à subir les situations les plus gênantes: les hommes tombent si éperdument amoureux d’elle qu’ils en deviennent violents, les femmes se montrent excessivement jalouses, certains veulent la violer, d’autres désirent simplement la toucher… En plus de cela, sa nature de monstre-humaine fait d’elle une proie de choix pour les autres montres!

J’aimerais déjà parler de l’univers parce que c’est l’un des éléments que j’adore le plus dans les romans de Kristin Cashore! Moi qui aime les récits de monstres, j’ai été gâtée par la construction de l’auteure qui nous plonge directement au coeur de ce monde magique, sombre et impitoyable que représente le Dells. Les créatures, bien que féroces, sont magnifiques, il n’y a qu’à voir les couleurs de leur fourrure! Magenta, vert, bleu, violet, doré… Rien que le fait d’imaginer toutes ces nuances me mettait des étoiles plein les yeux! On retrouve vraiment de tout: des parasites, des chats, des raptors… C’était super classe de donner des pouvoirs à ces monstres! Bon après, une fois qu’ils veulent croquer les humains, c’est moins glamour!

Ne me jugez pas, ça faisait un moment que je rêvais de la mettre! Hehe

Quant aux personnages, je les ai adorés! Je pense que l’auteure a une manière intéressante de montrer que la beauté peut être handicapante pour une personne, surtout quand celle-ci a été conçue pour séduire instantanément. Malgré elle, Fire éveille les sentiments les plus sombres, il est donc difficile pour elle d’avoir des amis et de tisser des liens avec de vraies émotions. Mais ouf, les esprits les plus forts parviennent à réfléchir par eux-mêmes et à juger la protagoniste pour sa personnalité seule!

J’ai aussi aimé la famille royale, ils tiennent tous les uns aux autres malgré le fait qu’ils ne soient pas tous du même sang, alors que c’est un critère important parmi la royauté. Brigan a suscité mon intérêt avec son intransigeance, son sens des responsabilités et sa manière délicate mais sincère de communiquer avec Fire. JE SHIP. Je me suis prise d’affection pour Nash, je trouve que c’est le personnage le plus attachant, ce qui est assez bizarre puisque c’est le plus âgé! Il est si adorable et fait tellement d’efforts avec Fire! Et enfin, il y a Clara et Garan, des jumeaux aux traits différents mais qui sont très soudés. Clara est impulsive et directe dans ses propos alors que Garan est plutôt méfiant et sarcastique.

Mais Kristin Cashore ne s’arrête pas là, elle parle également des relations sexuelles libres, de la contraception, de l’avortement, des violences sexuelles ou encore des menstruations de Fire qui attirent encore plus les monstres… Ca peut paraître bête, mais si on prend l’exemple de The Walking Dead, on a l’impression que les femmes n’ont jamais ce souci avec les zombies alors que c’est un problème de base pour une femme! Pour moi Kristin Cashore et Erika Johansen sont les seules auteures à n’éprouver aucune gêne à parler de ces situations bien réelles, ce qui me fait encore plus apprécier leurs ouvrages. Bref, j’ai aimé comment tout cela s’ajoutait aux fardeaux déjà existants de Fire!

Ce qui m’a posé problème dans cet opus, c’est que malgré le fait que Fire soit le personnage central de l’histoire, j’avais l’impression de suivre un personnage secondaire. L’héroïne n’est pratiquement jamais au coeur de l’action, l’auteure se contente de nous dire qu’il y a tel problème à tel endroit, qu’il y a eu tel succès pour telle cause, mais on n’assiste jamais aux événements. Elle ne s’est pas non plus attardée sur les détails et les descriptions, ce qui est dommage puisque le conflit entre la couronne et les rebelles est l’objet de l’intrigue! Je suis frustrée mes amis! 

De même, le récit traînait par moment et je commençais à perdre de l’intérêt. J’aurais voulu que l’élément déclencheur intervienne bien plus tôt dans le roman afin de lancer l’action. D’ailleurs, l’intrigue manquait de consistance, Fire se contente de déceler la vérité parmi les mensonges, mais elle n’accomplit rien de bien glorieux. Je ne demande pas qu’elle sauve tout le royaume à elle toute seule, mais juste qu’elle mette ses talents à contribution (après tout, elle chasse et utilise souvent un arc et des couteaux). Par contre, le début du bouquin m’a secouée par rapport à la cruauté animale. Moi qui adore nos petites bêtes, j’ai trouvé les histoires tristes et intenables! Le point positif qui en ressort, c’est que Fire a une connexion profonde avec les animaux!

Pour finir, je dois dire que j’ai été déçue par l’amitié entre Fire et Archer. Elle est certes complexe et réaliste, mais Archer ne mérite pas du tout l’appui de Fire! Bon, j’imagine qu’il est un peu influencé par la nature de cette dernière, mais cela ne l’empêche pas de commettre des actes malsains alors qu’il n’est pas en contact direct avec celle-ci. Je pense juste que c’est un très mauvais ami…

Voilà! Je ressors plutôt mitigée de cette lecture qui n’était pas mauvaise, mais qui n’était pas non plus à la hauteur de mes espérances!

Si vous avez lu ce deuxième tome, n’hésitez pas à me faire part de votre avis!

 

Le livre est disponible sur Amazon:

Fire

Rouge

 

Jennifer

Hello!
Ici Jennifer, blogueuse littéraire qui lit en anglais et qui adore tellement bavarder qu’elle en écrit de longues revues. Oups. Mais c’est pas grave! Viens découvrir mes chroniques et passe du côté obscur de la force! On est bien du côté obscur, non?

2 pensées sur “Fire de Kristin Cashore

  • En voilà encore un autre qui n’a pas l’air mal du tout 😉

    Répondre
  • Il y a de bonnes choses, mais je ne l’ai pas trouvé à la hauteur du premier tome, malheureusement! En tout cas, s’il te tente, n’hésite pas 😉

    Répondre

Laisser un commentaire