Frozen Tides de Morgan Rhodes

Frozen Tides est le quatrième tome de la série Falling Kingdoms.

Cliquez sur ce lien pour lire la revue du troisième tome « Gathering Darkness »

Cette revue contient des spoilers sur les tomes précédents.

Dans un premier temps abandonné par les Watchers et Lucia, le roi Gaius se voit à présent trahi par son propre fils, Magnus. Le King of Blood décide de s’échapper de Mytica pour rejoindre Kraeshia – et ainsi former une nouvelle alliance avec l’empereur. Pendant ce temps, Cleo et Magnus se réfugient à Limeros où ils réclament leur place sur le trône, tandis que Lucia, accompagnée par le Fire God, cherche un moyen d’accéder au Sanctuaire pour assouvir son désir de vengeance. Quant à Jonas, il est en route avec Lysandra pour assassiner le roi Gaius, mais tout ne se passe pas comme prévu puisque celui-ci a pris la fuite. Rien ne va plus à Mytica. Il se pourrait bien que ce soit le début de la fin.


Ca fait plusieurs jours déjà que j’ai fini Frozen Tides, je crois que j’ai rarement mis autant de temps pour écrire une revue. A chaque fois que je me focalisais sur la rédaction de mon article, je finissais par me perdre dans les abysses de Youtube (merci Buffy et Spike)! Bon là, ça se voit pas parce que j’avais préparé des revues en avance après avoir englouti des livres à la pelle – mais j’avance que très peu dans ma lecture actuelle. Distraite par les bad boys au regard de braise, voilà ce que je suis! 

*Concentration extrême*

AHHHHH! Hmmm. Désolée! Mais ce tome était encore meilleur que le troisième! Bon ok, j’ai toujours quelques problèmes avec certains choix de l’auteure, mais au niveau de la continuation de l’histoire, cet opus a tenu ses promesses!

Dans Frozen Tides, l’unité qui faisait Mytica connaît ses dernières heures. L’empire est pris entre deux flots qui sont la magie noire et la conquête du pouvoir, et forcément les alliances changent. On sait que les Kindred renferment des dieux (un pour chaque élément), et qu’Amara, Jonas, Felix et Lucia détiennent chacun une sphère. Du coup, notre bon vieux roi Gaius part à Kraeshia pour essayer de former une nouvelle alliance avec l’empereur Cortas! Mais bien sûr, on n’est pas sans découvrir que Kraeshia veut conquérir Mytica.

Merci pour l’invitation Bruce, mais je crois que je vais passer mon tour! L’arrivée du King of Blood n’a rien à voir avec une visite de courtoisie, derrière les sourires se cachent le mépris et l’avidité des dirigeants. Kraeshia arbore une façade de magnificence avec ses paysages à couper le souffle, mais dans l’intimité, l’empire a ses propres insécurités. Les règles qui régissent sa population sont strictes et amorales – on découvre la culture misogyne de l’empire barbare.

Là-bas, les hommes traitent les femmes comme des moins que rien, celles-ci sont jugées utiles uniquement dans leur capacité à engendrer des héritiers et à s’occuper du foyer. Elles n’ont aucune place en politique et ne doivent absolument pas contredire leur mari (ou toute autre figure masculine d’ailleurs). La religion donne aux Kraeshians l’opportunité unique de se débarrasser de leur fille – une fois cette chance passée, il n’est plus possible d’intenter quoique ce soit sous peine de se voir frappé par une malédiction. Pour un empire aussi développé, je ne m’attendais pas à retomber à l’âge de pierre. Moi et les Cortas, on va pas être potes!

Ce tome m’a permis de mieux comprendre Amara et les raisons qui la poussent à vouloir arriver au sommet du pouvoir. Jetée à l’eau étant petite, Amara a survécu à la noyade orchestrée par son père – et au lieu de faire la fierté de sa famille, Amara est devenue une source de mépris pour son père et ses frères. En clair, ils la ressentent d’être toujours en vie. Cependant, je n’ai pas réussi à compatir pour la protagoniste que je trouve bien aigrie pour son jeune âge. Elle a quand même tué Ashur de sang-froid alors qu’il était le seul à la traiter avec respect. Donc non!

Après la mort d’Alexius, Lucia est en colère contre l’humanité qui ne fait que se servir d’elle. Du coup, elle s’allie avec le Fire God – Kyan – pour détruire le Sanctuaire (mais là, curieusement, elle ne voit pas du tout que lui aussi l’utilise). Elle manie sa magie à mauvais escient, et s’apitoie trop sur son sort. Par contre, je ne peux pas nier que le personnage devient plus intéressant vers la fin du livre. Avec les révélations qui la touchent, ses nouvelles capacités et sa prise de réflexion, je pense que Lucia est sur la bonne voie pour devenir une bonne héroïne. Je finis donc le tome avec un esprit positif la concernant!

Ce qui nous amène à Kyan. Je sais pas vous, mais moi je ne lui fais pas du tout confiance. Il ressent les humains qui vivent dans la violence et la malhonnêteté, et je suis très intriguée par le passé qui le lie à Timotheus. Qu’est-ce que Kyan a bien pu faire pour que le Watcher ait décidé de l’emprisonner? A part ça, Kyan n’est pas un protagoniste qui m’a intéressée tant que ça…

Notre star, Jonas, n’est pas bien fameux non plus (quelle surprise). Depuis qu’il n’y a plus Felix, on retombe dans l’ennui. Lui et Lysandra ratent tout ce qu’ils entreprennent (quelle surprise). Ah non, pardon! Que dis-je! Y a bien une action qu’il réussit, mais comme elle n’est pas racontée au travers de sa narration, on n’en assiste pas à son déroulement.

Sa rencontre avec Olivia soulève cependant des questions quant à son rôle dans l’avenir. Je pense que nous allons enfin assister à quelque chose de gros. *Croise les doigts*

Nic, je l’adore, il a un rôle un peu plus important dans ce tome, et les piquent qu’ils se lancent avec Magnus sont juste parfaites! J’avais *juste* envie de l’étrangler à la fin?

Comment un personnage aussi intriguant que Felix peut-il devenir aussi inintéressant? C’est simple, il suffit de le faire tomber amoureux de Lysandra et de le faire flirter avec Amara… Franchement, je suis déçue, lui qui paraissait si cool, il se met à craquer sur Lysandra… Non, non, NON! C’est bon, je fais une overdose de romance là. Je veux découvrir le clan des Cobras et voir Felix se venger!

Qu’est-ce que je peux dire de plus par rapport à Cleo et Magnus? Ils sont magiques et parfaits. Je suis juste contente, voilà!

Le fait de savoir que les Kindred ne sont pas juste de simples éléments mais aussi des divinités donne une nouvelle direction à l’histoire. Je me demande ce qu’il va se passer quand les quatre dieux vont parcourir Mytica, ça va être la destruction! Je suis quand même surprise de voir que les personnages sont toujours autant préoccupés par le contrôle des Kindred – au final, ils vont seulement libérer d’autres entités qu’ils ne pourront pas contrôler. Du coup, je me demande comment nos héros vont parvenir à mettre à terre ces dieux, et comment ils vont régler leurs problèmes une fois qu’ils vont retourner à leur guerre entre mortels…

Comme d’habitude avec Morgan Rhodes, la première partie du bouquin est la moins dynamique, mais la deuxième? Wow. Action, suspens, révélations, rebondissements, l’auteure nous régale!

Malgré que le tome soit meilleur au niveau de l’intrigue, j’ai pas pu apprécier ma lecture comme il se devait à cause de certains personnages!

 

Le livre est disponible sur Amazon:

Frozen Tides

Les déferlantes de givre

 

Jennifer

Hello!
Ici Jennifer, blogueuse littéraire qui lit en anglais et qui adore tellement bavarder qu’elle en écrit de longues revues. Oups. Mais c’est pas grave! Viens découvrir mes chroniques et passe du côté obscur de la force! On est bien du côté obscur, non?

Laisser un commentaire