Furthermore de Tahereh Mafi

Furthermore est le premier tome d’une duologie.

A Ferenwood, une terre paisible et magique où les couleurs dominent chaque aspect de la vie de ses habitants, tout va dans le meilleur des mondes. Sauf pour Alice Alix Queensmeadow dont le père a disparu depuis trois ans et à qui la mère ne prête plus attention. Cette dernière attend patiemment le retour de son père, mais Oliver Newbanks, son ennemi juré, prétend savoir où il se trouve et lui propose de l’aider à le ramener auprès des siens. Puisque rien ne se passe comme prévu à Ferenwood, Alice décide de suivre Oliver dans le monde de Furthermore – un territoire de tous les dangers. Mais le premier obstacle qui se présente à Alice est Oliver lui-même, celui-ci n’étant pas aussi honnête qu’il le prétend…

Avec sa série Shatter Me, Tahereh Mafi m’a initiée à son style élégant et raffiné ainsi qu’à ses personnages complexes et attachants, et depuis, je ne peux plus m’en passer! Je ne vous cache pas ma petite déception quand j’ai appris que Furthermore allait s’adresser aux enfants, mais ma curiosité a pris le dessus! Que voulez-vous, je suis faible! Je dois dire que je ne suis même plus étonnée par l’habilité de l’auteure à traiter d’autant de sujets importants en si peu de pages, et ce, sans la moindre difficulté. Et ce world-building, mes amis, est tout simplement incroyable!

Ferenwood est un pays de gaieté et de prospérité où la population se démarque par son rapport avec la magie et les couleurs. La magie y est naturellement présente –  les individus naissent de façon bien étrange et peuvent changer de sexe quand ça leur chante, ils peuvent également sceller des promesses magiques… Mais ce sont les couleurs qui ont la plus grande importance. Non seulement elles touchent tous les aspects de la vie (peau, cheveux, yeux, monnaie, nature), mais en plus, elles sont synonymes de magie! Chaque enfant ayant atteint l’âge de douze ans doit participer au Surrender afin de montrer au jury la nature de son don. Selon leur talent, ces enfants se voient confier une mission particulière pour devenir des membres actifs de la communauté. C’est la grande étape à ne surtout pas rater!

She felt most comfortable in nature, where things weren’t required to look like the other in order to live together peacefully.

A l’exception de ses yeux, Alice Alix Queensmeadow à vos souhaits – est dépourvue de couleurs. Avec sa peau et ses cheveux blancs, la protagoniste souffre de sa différence alors qu’elle ne demande qu’à appartenir à ce monde qu’elle aime tant. Mais le plus difficile demeure l’absence de son père, alias la seule personne à s’être montrée aimante envers Alice. Sa mère ne l’appréciais déjà guère, mais à présent, elle ne fait plus du tout attention à elle. Quant à ses petits frères, ils sont enfermés dans leur bulle. Même l’école n’est plus un refuge, Alice s’étant fait exclure pour s’être vengée de l’un de ses camarades qui s’était moqué d’elle – Oliver Newbanks. Mais Alice espère bien pouvoir partir à la recherche de son père grâce à la démonstration de son don. Mais là encore, c’est un échec. La protagoniste n’est pas assez extraordinaire pour se voir attribuer une quête.

Heureusement, une opportunité se présente à elle! Oliver sait où se trouve son père mais il a besoin de notre héroïne pour le ramener. Cependant, Alice a du mal à lui faire confiance à cause du passé douloureux qui la lie à celui-ci, mais aussi parce qu’Oliver a le don de cacher ses mensonges lorsqu’il utilise son art de la persuasion. Mais vous l’aurez deviné, la protagoniste n’a pas d’autres choix que de partir avec son camarade pour Furthermore. Constitué de 68 territoires indépendants, Furthermore a des règles qui diffèrent d’un Etat à l’autre pour déboussoler ses visiteurs et les garder prisonniers. Tout n’est que tromperie!

Comme nous le promet cette magnifique couverture, l’auteure nous fait basculer dans un monde coloré dont on a beaucoup de mal à saisir les subtilités, mais heureusement, le narrateur est là pour nous aider un petit peu! Les descriptions sont très visuelles et permettent de se fondre rapidement dans ces décors enchanteurs. Cela dit, il y a ce petit côté morbide et sauvage avec les modes de vie des populations. Ou, devrais-je dire, de consommation… Sinon, j’ai beaucoup aimé l’opposition entre Ferenwood et Furthermore – l’un nous expose la magie sous sa forme la plus pure et la plus innocente alors que l’autre nous montre toute son illusion et sa noirceur.

She’d decided long ago that life was a long journey. She would be strong and she would be weak, and both would be okay.

Quant aux personnages, ils sont mignons et attachants. J’ai vite adoré Alice qui fait office d’outsider et qui se montre intelligente et forte. Le fait de la voir tenir tête à ses adversaires et questionner les informations qu’on lui divulgue avec un regard logique et pertinent m’a plu! Je veux dire, elle est tellement remontée contre Oliver que ses charmes ne fonctionnent même pas sur elle, ça m’a bien fait rire! Mais le plus intéressant, c’est que l’auteure insiste sur les traits les moins flatteurs de son héroïne – son amertume et sa colère qui l’amènent souvent à commettre des erreurs. La caractérisation des protagonistes était réaliste. Tahereh Mafi évoque des sujets douloureux pour un enfant, mais elle n’oublie pas de faire passer des messages positifs: l’acceptation de soi et l’espoir.

En conclusion, je dirais que Furthermore a été réussi, je ne m’attendais pas à trouver autant de sujets sérieux – les premières pages étaient hilarantes et les situations loufoques, mais par la suite, le récit a pris une tournure plus sérieuse. Toutefois, malgré cela, j’ai trouvé que le style imagé de l’auteure pouvait parfois entraver notre compréhension de l’univers, sans compter que le rythme de l’histoire était assez lent par moment… Pour ce qui est de la fin, elle reste discutable. Personnellement, je la considère ingénieuse car elle évite les répétitions, et en plus, l’épilogue nous dit tout ce qu’on a besoin de savoir. Donc, ça passe?

Note: les deux tomes de la duologie racontent chacun les aventures d’un personnage différent, du coup, l’histoire d’Alice devrait s’arrêter ici!

Si vous avez lu le livre, avez-vous trouvé l’univers difficile à assimiler? Qu’en avez-vous globalement pensé? Dîtes-moi tout!

 

Le livre est disponible sur Amazon:

Furthermore

Au pays de l’ailleurs

 

Jennifer

Hello!
Ici Jennifer, blogueuse littéraire qui lit en anglais et qui adore tellement bavarder qu’elle en écrit de longues revues. Oups. Mais c’est pas grave! Viens découvrir mes chroniques et passe du côté obscur de la force! On est bien du côté obscur, non?

6 pensées sur “Furthermore de Tahereh Mafi

    • Ouii! Et encore, est-ce que tu as vu celui du deuxième tome? Elle est encore plus belle! *_*

    • Non je ne l’ai pas vu olala il faut que j’aille voir tout ça!

    • Il s’intitule « Witchwood », tu vas voir, c’est magnifique! 😉

    • Je viens de voir et.. WOW! En effet, ça donne tellement plus envie!!

    • T’as vu ça? 😀
      Je me demande juste comment cette histoire va s’agrafer au premier tome 🙂

Laisser un commentaire