Gemina de Amie Kaufman et Jay Kristoff

Gemina est le deuxième tome de la trilogie The Illuminae Files.

Lire la chronique du premier tome « Illuminae »

Cette revue contient des spoilers sur le tome précédent.

Considérant l’échec de son attaque sur l’Hypatia, BeiTech n’a plus de temps à perdre et doit se reprendre en main. L’industrie sait que le vaisseau est en route pour se réfugier sur la station spatiale Heimdall et que les documents attestant de son implication au regard du génocide commis envers Kerenza pourraient l’anéantir à tout jamais. Il ne lui reste donc plus qu’une seule solution: prendre le contrôle de Heimdall avec l’aide de ses mercenaires et attendre patiemment l’arrivée de l’Hypatia afin d’éliminer les derniers témoins. Cependant, les passagers de la station voient clair dans l’intrusion de BeiTech et savent que leurs heures sont comptées. Mais s’ils doivent tomber, alors ils entraîneront la corporation dans leur chute.

<error> <error> <error> <error> <error> <error> <error> <error> <error> <error> <error> <error> <error>

C’est ce qu’a affiché mon cerveau en finissant Gemina. J’avais eu un énorme coup de coeur pour le premier opus, mais il semblerait que ce sentiment se répercute sur toute la trilogie! J’ai été éblouie par l’ingéniosité des auteurs, je suis restée cramponnée durant toute ma lecture en me demandant ce qu’ils allaient bien pouvoir me jeter à la figure! Tout ce que je peux vous dire, c’est que je n’étais pas prête. MAIS ALORS PAS DU TOUT.

L’assaut de BeiTech sur Kerenza étant dorénavant connu des autorités grâce aux informations collectées par les survivants, l’industrie fait face au procès de la condamnation. Contrairement à Illuminae qui avait mis en lumière le génocide commis par BeiTech, Gemina est un dossier de preuves à conviction. C’est d’ailleurs via ces divers documents que l’on découvre les vilaines manigances orchestrées par BeiTech. Et comment dire… C’est pas joli, joli!

N’ayant pas réussi à exterminer l’Hypatia, BeiTech infiltre Heimdall et prend le contrôle de la station par la force. Hanna Donnelly (fille du commandant de la station) et Nik Malikof (dealer de drogue et membre de la mafia House of Knives) se retrouvent à devoir coopérer pour défier les mercenaires venus les soumettre. Pourtant, rien ne les destinait à devenir des symboles de la résistance: Hanna n’est qu’une riche fille à papa qui dépense l’argent sans compter alors que Nik n’est qu’un simple petit délinquant. Néanmoins, leurs blessures communes vont les amener à vouloir mettre à terre l’industrie et ses alliés.

Quand Falk débarque, ça dégage!

Bien évidemment, les mercenaires ne sont qu’une complication parmi tant d’autres! Il faut également se méfier des parasites se délectant de la chair humaine qui rodent à bord de la station, mais aussi de l’arrivée imminente d’un escadron dont le but est d’éradiquer l’Hypatia. Vous l’aurez compris, les menaces bondissent de tous les côtés et les personnages ne savent plus où donner de la tête! Sérieux, toute l’intrigue autour des mercenaires m’a fait penser à Piège de Cristal avec Falk dans le rôle de Hans Gruber et Hanna dans celui de John McCLane! Au fait, Falk, c’est le chef des mercenaires. Bloop. C’est plutôt cool, non?!

Pour ne pas changer, j’ai adoré retrouver la typographie qui rend The Illuminae Files aussi unique! On revoit l’analyste qui me fait toujours autant rire avec ses commentaires hilarants, les fameuses retranscriptions et tchats habituels… Mais il y a également quelques nouveautés, notamment des dessins drôles et exquis signés Marie Lu ainsi qu’un découpage particulier vers la fin du livre qui démontre le génie des auteurs!

Les nouveaux personnages sont réalistes et attachants, j’ai apprécié leur force et leur intelligence. Cela dit, j’avais parfois des impressions de déjà-vu par rapport à certaines situations qui m’ont rappelée celles impliquant Kady et Ezra. On va dire que les protagonistes passent par des phases assez similaires, ce qui a enlevé un peu de leur charme… Puis, je sais pas, Kady avait suscité davantage mon admiration vu qu’elle était seule conte tous!

En revanche, j’ai bien aimé leur évolution, surtout celle d’Hanna qui passe d’une fille superficielle à une jeune femme déterminée à faire ce qui est juste! Et pour notre plus grand plaisir, on revoit les héros du premier tome (qui restent mes préférés)! J’étais surtout contente pour AIDAN, la série ne serait pas ce qu’elle est sans lui. J’adore son humour impromptu, son sens des responsabilités, son attachement pour ses camarades… Quant à Ella, une hackeuse handicapée, elle a brillé durant toute l’histoire.

Faut juste attendre le troisième tome…

Oh le sadisme! Côté intrigue, j’ai été charmée, manipulée, abasourdie… On sait qu’il va y avoir des trahisons, des morts inévitables, des rebondissements de tarés, mais on a du mal à les cerner. AAAAH! Impossible de savoir ce que les auteurs nous préparent! Néanmoins, j’ai trouvé le rythme de ce tome moins soutenu que le précédent, ce qui s’explique notamment par les doubles enjeux puisque les héros doivent sauver deux catégories de populations.

Mais voilà, il y avait quelques aspects de l’intrigue qui auraient mérité plus d’attention: les parasites n’ont pas eu le grand effet attendu (je les ai trouvés moins redoutables que les morts-vivants du tome 1), l’explication finale était fascinante mais n’a pas éclairci le mystère de la flaque de sang qui a été épargnée par le phénomène, et enfin j’ai trouvé la résolution finale un peu trop pratique! Mais bon, les retournements de situation étaient au point!

Au-delà de ces petits détails, Gemina a été une réussite, même si Illuminae reste mon tome préféré.

Note: la version audio est vraiment top! On a des bruits, des voix distinctes, un bon jeu d’acteur… C’était cool!

 

Le livre est disponible sur Amazon:

En anglais

En français


Tous les liens Amazon sont affiliés.

En commandant via les liens affiliés, La Tentation du Livre reçoit une commission de la part d’Amazon.

Jennifer

Hello ! Moi, c'est Jennifer, une blogueuse littéraire pétillante qui lit en anglais et qui adore tellement bavarder qu'elle en écrit de longues revues. Oups. Mais c'est pas grave ! Viens découvrir mes chroniques et passe du côté obscur de la force ! On est bien du côté obscur, non? ツ

4 pensées sur “Gemina de Amie Kaufman et Jay Kristoff

  • J’avais adoré Illuminae, j’ai adoré Gemina, à cause de tous ces rebondissements, tout ça ; mais comme toi, avec un peu de recul, je trouve que la fin est quand même un peu trop pratique/facile (mais j’ai aimé découvrir cette théorie que je ne connaissais pas !), et la relation Hanna/Nik ressemble beaucoup à celle de Kady avec Ezra. Les parasites m’ont assez dégoûtée, donc j’étais contente qu’ils n’aient pas plus de place xD rien que l’idée me semblait quasi pire que les morts-vivants du premier tome !
    J’ai tellement hâte de lire Obsidio !!!! Je l’ai précommandé, reçu, mais pas encore commencé : j’ai peur que ce soit fini, de ne pas aimer, etc … Mais je vois que tu es en train de le lire ! Hâte de voir ce que tu en penses !

    Répondre
    • La théorie était fascinante, je ne m’y attendais pas du tout! C’est juste la TOUTE fin que j’ai trouvé trop facile, mais bon, vu les rebondissements de tarés, c’est largement pardonné!

      C’est trop ça… Nik et Hannah ont une relation trop similaire à celle de Kady et Ezra (et je préfère mes choupinets du premier tome).
      Oui, j’ai commencé Obsidio, j’essaye de le faire durer…

  • Une saga que j’apprécie également beaucoup beaucoup beaucoup !
    J’ai espéré retrouver ce genre d’univers intéressant avec Sombres étoiles de Malorie Blackman, mais ça ne l’a malheureusement pas fait (la romance prend trop de place, malgré quelques bons sujets abordés).

    Répondre
    • Moi aussi! Cette trilogie réunit tous les ingrédients que j’aime en matière de science-fiction! Alors avec le format et l’humour en plus, c’est de la bombe assurée 😛

      Je ne connais pas du tout ce livre. Mais rien que la mention de la romance qui éclipse l’histoire, ça ne me donne pas spécialement envie… Par contre, j’ai récemment lu « Le Sommeil des Géants » de Sylvain Neuvel, et même si je ne l’ai pas apprécié, il se peut que ça te plaise 🙂

Laisser un commentaire :