Golden Son de Pierce Brown

Golden Son est le deuxième tome de la série Red Rising.

Lire la chronique du premier tome « Red Rising »

Cette revue contient des spoilers sur le tome précédent.

Un an s’est écoulé depuis que Darrow est devenu le Primus et l’apprenti du Haut-Gouverneur Néro au Augustus. Dorénavant, Darrow est un dominus, un Sans-Égal, un seigneur. Toutefois, un an ne suffit pas à effacer les blessures causées par le passé. Les Bellona n’ont pas oublié la mort de Julian, c’est la guerre entre les deux grandes familles. Mais l’avantage des Bellona, c’est que la Souveraine est de leur côté, ce qui rend la tâche encore plus difficile pour Darrow. Heureusement, ce dernier peut toujours compter sur l’appui de ses amis, mais pour combien de temps? Comment vont-ils réagir lorsqu’ils découvriront qu’il est un Rouge? Qu’il leur a menti? Que leurs amis sont morts sous les commandes d’un Rouge? Qu’ils étaient prêts à mourir pour une couleur inférieure?

Après avoir fini Red Rising, j’ai immédiatement enchaîné avec Golden Son. La série a tout ce que j’aime dans un livre: un univers parfaitement maîtrisé, des personnages principaux et secondaires bien exploités, développés et nuancés, des retournements de situation de tarés, des leurres, une intrigue intelligente, des actions cohérentes… La trilogie a tout bon à mon sens, ce qui la place dans la catégorie de mes favoris absolus!

Contrairement à ce qu’on peut penser, l’ascendance de Darrow n’est pas simple. Pierce Brown a choisi la cohérence entre son personnage principal et son univers. Puisque la société s’est construite sur les bases du pouvoir et de la ségrégation, il est logique que Darrow tombe lui-même dans les pièges de cette société. Darrow est intelligent, mais les autres Ors aussi! Vous n’allez pas voir Darrow gagner un combat à un contre dix, j’ai aimé cette crédibilité. Oui, c’est un guerrier. Mais il est loin d’être immortel.

Dans ce deuxième tome, l’auteur explore en profondeur ses personnages sans pour autant laisser de côté la mission de Darrow et des Fils d’Arès. On pourrait croire que Darrow est devenu une machine à tuer qui n’a peur de rien, mais c’est faux. Il craint constamment l’idée de se faire démasquer, d’anéantir le rêve d’Eo et de perdre ses nouveaux amis auxquels il tient malgré tout. Il a peur, mais il ne renonce jamais.

On en apprend également plus sur Sevro (mon personnage préféré), Mustang, Roque… Plus Darrow vit dans son mensonge, plus il perd ses amis. Sevro reste tout de même le héros le plus respectable à mon sens. Il ne porte pas de jugement et on découvre des choses étonnantes sur lui! Et les Hurleurs, cette petite bande de brigands est juste énorme! *Howls, howls, howls*

Friendships take minutes to make, moments to break, years to repair.

Outre l’approfondissement des personnages, Pierce Brown a su tisser des amitiés intéressantes et complexes qui subissent les expériences de la vie. Un ami peut-il en pardonner un autre pour avoir tué son frère? Un ami peut-il surpasser son amertume lorsqu’il a tout perdu par la faute de celui qu’il croyait être son ami? Darrow voudrait bien être honnête avec ses amis mais il ne peut pas prendre de risque, du coup, il prend lui-même le risque de perdre ses vrais amis… C’est compliqué et, pourtant, c’est si proche de la réalité. MES ÉMOTIONS.

Ce qui est intéressant aussi, c’est l’introspection de Darrow (rien de lourdingue ne vous en faîtes pas). Après avoir passé des années dans la peau d’un Or, Darrow se rend compte à quel point il était faible, comment les Rouges se sont fait facilement berner. Même les rêves d’Eo paraissent dépassés, même s’il l’aime et la respecte toujours. Les choses ont pris tellement plus d’ampleur que par la passé…

Par rapport aux actions, elles se situent majoritairement dans l’espace. Ainsi, on fait la rencontre de nouvelles catégories de population tout en en apprenant davantage sur les autres, notamment les Obsidiens que les Ors contrôlent par l’effet de culte.

  • Les Bleus dirigent les vaisseaux
  • Les Oranges s’occupent de la mécanique des vaisseaux

Chacune de ses couleurs va avoir son importance dans les stratégies établies par Darrow. Et qui dit vaisseau dit planète! On fait la connaissance des autres planètes et de leurs gouverneurs. Certains ont leurs valeurs, mais d’autres changent au grès du vent. Du coup, tout peut s’écrouler à tout moment. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, je n’avais qu’une seule pensée: qui va trahir qui, et quand? Parfois on a raison, parfois on se fait manipuler.

On a de l’action, des scènes de combat et une fin… Qui m’a mise mal! J’ai envie de pleurer dans mon coin!!!

Cependant, malgré la douleur, je sors conquise par ce deuxième tome! Obligé.

Cliquer pour révéler les spoilers

Qu’est-ce qui va pas chez toi Roque? Qu’est-ce que t’as foutu?! Je voyais bien qu’il était bizarre, le rapprochement était trop rapide alors que le fossé entre lui et Darrow ne faisait que se creuser un peu plus chaque jour. Mais de là à le trahir de la sorte, ça m’a surprise. Lui qui était si gentil, si poète, collaborer avec le Chacal… C’est impardonnable! *Bouuhh*

On sait qui est Arès, et quelle grande surprise! Mais pas aussi étonnante que celle de découvrir sa tête à la fin! On sait qu’il y a quelque chose qui cloche, on sait pas quoi, et c’est hyper stressant à chaque fois. Bonjour les ulcères!

D’ailleurs, ça me fait penser… Je me suis bien faite avoir. Après l’humiliation que le Chacal a subi par Mustang et son comportement proche de l’humanité (sauver Mustang, remercier Darrow pour lui avoir sauvé la vie, essayer de sauver Quinn), je m’étais dit que finalement le Chacal n’était pas un si grand ennemi que ça. Mais comme Darrow, j’avais oublié le garçon qui s’était coupé la main sans sourciller et qui avait mangé ses camarades vivants durant la compétition… Arf! Le Chacal est bien un satané psychopathe de première!!

Je viens de commencer Morning Star, et pour le moment ce troisième tome est tout aussi grandiose que les deux premiers! Et comme toujours, les choses ne sont pas aussi simples pour Darrow et ses amis!!

C’est en tout cas une série que je recommande sans hésitation. Si vous voulez lire une dystopie, c’est bien celle que je conseillerais 🙂

 

Le livre est disponible sur Amazon:

En anglais

En français


Tous les liens Amazon sont affiliés.

En commandant via les liens affiliés, La Tentation du Livre reçoit une commission de la part d’Amazon.

Jennifer

Hello ! Moi, c'est Jennifer, une blogueuse littéraire pétillante qui lit en anglais et qui adore tellement bavarder qu'elle en écrit de longues revues. Oups. Mais c'est pas grave ! Viens découvrir mes chroniques et passe du côté obscur de la force ! On est bien du côté obscur, non? ツ

2 pensées sur “Golden Son de Pierce Brown

  • Ah bah oui tu m’étonnes, ça serait bête de se faire spoiler 😛 J’espère que la série te plaira 😉

    Répondre
  • J’ai survolé ta chronique pour éviter tout spoiler, mais en tout cas, ta note donne bien envie 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire :