Half Lost de Sally Green

Half Lost est le dernier tome de la trilogie Half Bad.

Cliquez sur ce lien pour lire la revue du deuxième tome « Half Wild »

Cette revue contient des spoilers sur les tomes précédents.

L’Alliance est en train de perdre la guerre, et son meilleur atout, Nathan, est noyé par son désir de vengeance et les cauchemars qui le hantent. Ce dernier passe son temps à traquer et à tuer ses ennemis, ce qui lui permet en même temps d’apprendre à contrôler ses nouveaux pouvoirs. Mais pendant ses excursions, Nathan se rend compte, malgré ses multiples dons, qu’il n’est pas invincible: s’il veut gagner la guerre, il aura besoin d’une ancienne amulette dont le pouvoir le rendrait intouchable. Cependant, lorsque Nathan se voit mourir dans l’une de ses visions, il n’est plus certain de vivre assez longtemps pour l’ultime bataille.


Je peux à présent dire que la trilogie Half Bad est un coup de coeur et un coup d’épée dans mon âme. Vous l’avez peut-être remarqué, je suis friande des livres qui exploitent en profondeur leurs personnages. Ici, Sally Green a fait un travail énorme sur Nathan, il a tellement changé depuis le premier tome. Si je devais noter ce dernier opus par rapport à la conclusion de l’intrigue, je n’aurais attribué que trois étoiles, en toute honnêteté. Mais comme j’ai été épatée par le chemin qu’a fait notre héros, j’ai noté Half Lost en écoutant mon coeur, mes émotions. Et émotionnellement, c’était un strike.

Je ne suis pas certaine de pouvoir écrire cette revue correctement. Je ressens tellement de choses quant à ce final que mes mots ne seront pas suffisants pour décrire l’impact qu’a eu cette trilogie sur moi. J’ai été blessée puis complètement perdue en tournant la toute dernière page du livre.

Nous retrouvons donc Nathan anéanti par ce qu’il a dû faire pour se sauver lui et l’Alliance: manger le coeur de son père pour acquérir ses pouvoirs. Il fait des cauchemars et est partagé entre son désir de vivre en paix et la promesse qu’il a fait à Marcus quant à détruire tous ceux qui leur ont fait du mal. Half Lost, comme son intitulé l’indique, se centre sur la perdition de Nathan. Il est tellement en colère, dévasté pour avoir perdu tant de personnes qu’il aimait, qu’il s’éloigne de ceux qui tiennent encore à lui – dont Gabriel.

Ce volume est certainement le plus marquant par la colère et la violence qui le caractérisent – mais aussi par le désir de rédemption. La seule chose – personne – capable de ramener cette lumière chez Nathan c’est Gabriel.

‘You’ve been away a long time. Were you lost?’ He sounds lost himself…
‘Wounded, not lost,’ I tell him, but I do feel lost.

Dans les trois tomes, Nathan ne fait que souffrir physiquement et mentalement, si bien qu’un lien entre lui et moi s’est créé. Pour autant, ces souffrances n’inspirent pas la pitié, mais l’admiration. A chaque fois que je pense avoir tout découvert sur ce protagoniste, celui-ci fait quelque chose qui m’épate encore plus.

Et Gabriel? Ce personnage est juste magnifique. On en apprend un peu plus sur lui, et évidemment son histoire est toute aussi tragique que celles des autres héros. Pour autant, malgré cette part de noirceur qui l’abrite, Gabriel voit toujours le côté positif des choses. C’est ce qui m’a fait encore plus aimer la relation entre lui et Nathan – il y a cet équilibre entre les deux forces de caractère que j’ai trouvé superbe.

On voit enfin les connexions entre les différents tomes, et c’était juste brillamment fait. Quant à la fin, bien que loin de ce à quoi on peut s’attendre, je l’ai trouvé pertinente par rapport à la manière de penser de Nathan. Et mon dieu, quelle fin! J’en ai versé des larmes, des tonnes.

I’m wounded and lost.

 

Cliquer pour révéler les spoilers

 

Bref, cette saga est juste impressionnante. C’est ce qu’on appelle une vraie fin!

 

Le livre est disponible sur Amazon:

Half Lost

Quête noire

 

Jennifer

Hello! Ici Jennifer, blogueuse littéraire qui lit en anglais et qui adore tellement bavarder qu'elle en écrit de longues revues. Oups. Mais c'est pas grave! Viens découvrir mes chroniques et passe du côté obscur de la force! On est bien du côté obscur, non?

Laisser un commentaire