Illuminae de Amie Kaufman et Jay Kristoff

Illuminae est le premier tome de la trilogie The Illuminae Files.

2575. En pratiquant une activité minière illégale, Kerenza, une planète recouverte de glace, s’attire les foudres de BeiTech, une entreprise rivale qui veut maintenir son contrôle sur le reste des colonies. Du jour au lendemain, BeiTech attaque Kerenza et massacre la population, obligeant les survivants à embarquer à bord de trois grands vaisseaux spatiaux qui ont répondu à leur appel de détresse. Mais les ennemis ne s’arrêtent pas là puisqu’ils détruisent tout moyen technique permettant aux vaisseaux de trouver refuge sur l’une des autres colonies. Les survivants n’ont donc plus d’autres choix que de rejoindre Heimdall – sauf que le trajet vers la station spatiale est censé durer au moins six mois. Avec le Lincoln, BeiTech compte bien éradiquer tous les témoins en prenant en chasse les trois vaisseaux, mais la corporation n’avait certainement pas misé sur la détermination de certains rescapés à vouloir faire éclater la vérité sur les effroyables découvertes qu’ils vont faire.

Illuminae est un pur bijou. Sisi, je vous jure! C’est un mélange de science-fiction et d’horreur qui nous tient en haleine du début à la fin, et c’est aussi un format ludique et atypique qui nous plonge au coeur d’un suspens politico-économique des plus palpitants! Si j’ai mis un certain temps avant de commencer la trilogie, c’est parce que j’étais très intimidée par sa popularité et sa typographie. Mais je n’aurais pas dû m’inquiéter, j’ai adoré ce premier opus! J’ai tourné les pages sans voir le temps passer et j’ai dévoré les informations avec avidité!

Sur Kerenza, la journée commence très mal pour Kady et Ezra qui viennent de tout juste de rompre. A leur âge, il n’y a pas pire qu’une rupture amoureuse – c’est en tout cas ce qu’ils croyaient jusqu’à ce que leur planète se fasse envahir par BeiTech! Pas très sympathique cette industrie! Apparemment, l’entreprise rivale ne voit pas d’un très bon oeil l’activité minière illégale de cette planète de glace et veut à tout prix éliminer la concurrence. Elle décide donc d’exterminer la population afin de ne laisser aucun témoin, mais heureusement pour nos protagonistes, ils parviennent à se sauver in extremis à bord des vaisseaux spatiaux venus les secourir. Ezra intègre l’Alexander, Kady l’Hypatia, et l’autre partie des rescapés rejoint le Copernicus. C’est ainsi que débute la chasse interstellaire du Lincoln sur les autres vaisseaux!

BeiTech traque ses ennemis sans répit à travers l’espace et s’avère un adversaire de taille. L’attaque est imminente et aucun des vaisseaux ne semblent pouvoir faire le poids. Histoire de compliquer les choses, AIDAN, l’intelligence artificielle présente à bord de l’Alexander, perd les pédales – il se met à se retourner contre ses créateurs et pulvérise le Copernicus! Bien évidemment, les protagonistes n’ont aucune idée de ce qu’il se passe, mais ils sont suspicieux et décident d’enquêter sur les secrets que les militaires refusent de partager. Ce qu’ils découvrent va au-delà de tout ce qu’ils auraient pu s’imaginer. L’horreur est à son comble, mes amis!

Laissez-moi vous dire que plonger dans Illuminae, c’est comme voir s’étaler devant nous de vrais dossiers confidentiels, c’est juste fantastique! La typographie est esthétique, on ne sait jamais sur quel format on va tomber, et notre intérêt est sans cesse titillé! En plus, le contenu et ses descriptions nous permettent d’imaginer facilement les scènes, l’ambiance ainsi que l’environnement dans lequel évoluent les personnages. J’ai également bien aimé la diversité narrative, ça permet vraiment de voir les actions sous des aspects différents, et en plus certains points de vue m’ont fait rire, notamment celui de l’analyste!

Par contre, on est directement plongé au coeur de l’action, l’invasion s’est déjà déroulée et les personnages sont en train de se faire questionner par les autorités, du coup, on ne comprend pas trop ce qui se passe! PANIQUE A BORD. En voyant ça, je n’étais pas certaine que le livre me convienne, mais j’ai persévéré, et finalement, je me suis vite prise au jeu! Malgré que le format nous prive d’explications au regard des personnages et de l’univers, il évite cependant bien des lourdeurs.

Comme je l’impliquais dans le paragraphe au-dessus, on ne sait pas grand chose sur les personnages, mais pour ce genre d’histoire, je trouve que ça marche plutôt bien! Kady et Ezra ne sont pas des héros malgré eux à qui la mission est confiée alors qu’ils n’ont aucune compétence. Non, ces derniers sont les initiateurs d’une mission qu’ils peuvent mener à bien parce qu’ils possèdent déjà les ressources nécessaires à cela. Les deux protagonistes ont des talents crédibles compte tenu de leur âge et du contexte dans lequel ils se trouvent, et en même temps, ce sont des adolescents aux problèmes quasi ordinaires. C’est rafraîchissant parce qu’on n’a pas l’impression qu’il faille être un surhomme pour accomplir des choses exceptionnelles!

Je ne vais peut-être pas vous étonner, mais ma préférence va vers Kady car c’est celle qui a la personnalité la plus forte! Elle est douée avec les ordinateurs et c’est elle qui s’introduit illégalement dans les données militaires classées secret défense. D’un côté, son père se situe sur la station spatiale Heimdall alors que sa mère se trouve sur le Copernicus, et de l’autre, Ezra se trouve sur l’Alexander, ce qui signifie que Kady se sent isolée dans ce monde où tout part en vrille. Pour autant, l’héroïne reste courageuse et déterminée! En plus, notre pauvre Kady est entourée de dingues! Mais, genre, des gros tarés…

Ouais, un peu comme celui-là, en fait!

Quant à Ezra, c’est vraiment le garçon super gentil qu’on retrouve dans la vie de tous les jours. Il fait preuve de légèreté, d’humour et il est soucieux de ceux qui l’entourent. En fait, je trouve qu’il contrebalance bien le caractère fort de Kady qui est parfois tellement centrée sur sa mission qu’elle perd de vue les conséquences que ses actes peuvent avoir sur le long terme. Mis à part ça, je n’ai rien ressenti de particulier pour le protagoniste, j’aurais préféré qu’il fasse moins de déclarations d’amour à Kady et qu’il se concentre davantage sur son rôle à jouer. M’enfin, j’ai été surprise par les révélations qui le concernent!

D’ailleurs, ça me fait penser que j’ai bien aimé le fait qu’ils aient rompu dès le départ car cela permet aux personnages de se consacrer pleinement à leur mission. Parce qu’avouez-le, c’est énervant quand les personnages abandonnent ou ratent leur tâche à force de trop penser à la bouche ou aux pectoraux de l’autre! Hein? Pas de souci à se faire ici, bien qu’ils ne peuvent plus compter que l’un sur l’autre, nos héros sont conscients des enjeux!

Pour finir, nous avons AIDAN, une intelligence artificielle. En ce qui me concerne, la machine est le personnage le plus intéressant et le plus complexe de ce premier tome. Il voit toujours les choses sous des angles différents et ses émotions sont sans cesse en conflit avec elles-mêmes! Ces émotions lui font développer une conscience, et au final, AIDAN se révèle attachant à sa manière. L’autre point positif, c’est que quand on lit son point de vue, on a réellement le sentiment d’avoir affaire à une machine!

On me dit dans l’oreillette que ces propos sont pour BeiTech. A vérifier!

L’action est omniprésente et la terreur règne en maître. On ne sait jamais qui va survivre ou périr, on angoisse en voyant le compte à rebours arriver petit à petit à son terme… J’ai aussi ressenti cette fatalité en voyant le nombre de morts grimper, et en même temps je me suis dit: wouah, ils ont osé!

Bref, c’est un excellent début en science-fiction! J’ai hâte de lire Gemina!

 

Le livre est disponible sur Amazon:

Illuminae

Dossier Alexander

 

Jennifer

Hello!
Ici Jennifer, blogueuse littéraire qui lit en anglais et qui adore tellement bavarder qu’elle en écrit de longues revues. Oups. Mais c’est pas grave! Viens découvrir mes chroniques et passe du côté obscur de la force! On est bien du côté obscur, non?

10 pensées sur “Illuminae de Amie Kaufman et Jay Kristoff

  • Haha, oui! Quand on lit le résumé, on a l’impression que ça va être de la science-fiction brute, mais c’est plus cool que cela 😉
    Attends, tu as vu la couverture du dernier tome? Elle est à tomber, je crois que c’est le coup de foudre 😛
    Prépare ton bavoir 😀

    Répondre
  • Aie Aie Aie il me le faut, je le vois de partout et l’histoire me plaît beaucoup !!! Et puis il à l’air tellement beau *bave*

    Répondre
  • Haha, oui, j’avais remarqué que ça n’avait pas l’air d’être ton genre de livre! Mais qui sait? C’est peut-être le livre qui te fera aimer la science-fiction! 😀
    Par contre, le début est assez difficile, on ne comprend pas très bien ce qui se passe…

    Répondre
  • Ce 1er tome me tentait déjà pas mal avant de lire ta chronique. Maintenant je veux le lire! Surtout que je ne lis que très que de science-fiction donc ce sera un bon début 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire