Kings Rising de C.S. Pacat

Kings Rising est le troisième et dernier tome de la trilogie Captive Prince.

Cliquez sur ce lien pour lire la revue du deuxième tome « Prince’s Gambit »

Cette revue va contenir des spoilers sur toute la série.

La vérité a été révélée. Damen, l’esclave du prince Laurent, doit laisser place à Damianos, prince héritier d’Akielos, l’homme que Laurent a juré de tuer. L’avenir des deux royaumes est en jeu. Cernés par l’armée de Kastor au sud et les forces du Régent au nord, Damen et Laurent n’ont d’autres choix que de s’allier pour reconquérir leurs trônes respectifs. Mais même si la fragile confiance qu’ils partagent résiste à la révélation de la véritable identité de Damen, celle-ci suffira-t-elle pour venir à bout de la dernière et plus impitoyable manigance du Régent?

C’est avec un noeud à l’estomac que j’ai commencé la lecture de ce troisième tome. Et pour cause, le secret de Damen n’est toujours pas connu de Laurent, ce qui fait que leur relation peut être anéantie à tout moment (bonjour le stress!). Ca va vous sembler bizarre, mais j’ai vraiment eu le sentiment que c’était moi qui devais révéler ce secret à la personne à laquelle j’avais fini par m’attacher! Je vous dis pas comment je me suis sentie trahie lorsque j’ai appris que Laurent savait depuis le départ que Damen était Damianos! A ce stade-là, j’ai dû développé au moins 150 ulcères!

Je vous avoue que j’avais eu des soupçons dans le premier tome quand Laurent avait pâli à l’arrivée de Damen, et quand, dans le deuxième tome, il hésitait quand il parlait en bien de Damianos. Mais tous ces soupçons avaient été balayés lorsque j’ai vu comment se comportait Laurent: il rigolait, rougissait, accordait sa confiance à Damen, et il a même eu des rapports sexuels avec lui. Mais non, tout était prévu par Laurent qui voulait utiliser Damen pour l’aider dans sa guerre qui l’oppose au Régent. J’ai été à la fois bluffée par le jeu de Laurent mais aussi blessée parce que l’on voit bien que Damen est tombé amoureux de Laurent. Pourtant, à certains moments, Laurent se trahi par son comportement et son regard. Mais encore une fois, tout cela s’efface au profit du Laurent que l’on connaît dans le premier tome: méchant, manipulateur, blessant, provocateur…

Mais ce qui m’a plu c’est que Damen ne renonce jamais à Laurent. Il est blessé, mais il refuse de croire que Laurent puisse être aussi froid et calculateur, il a appris à mieux le connaître et a vu l’homme bon qui sommeille en lui. Mais pour autant, ses sentiments sont ambiguës, il sait pertinemment que Laurent savait qui il était lorsqu’ils ont fait l’amour, et ça le perturbe. Et ça m’a perturbée à moi aussi car je voyais mal Laurent coucher pour avoir ce qu’il veut alors qu’il est assez intelligent pour contourner des plans qui impliqueraient qu’il fasse quelque chose qu’il n’aimerait pas. J’ai donc été frustrée, de manière positive, par Laurent qui m’a fait ressentir beaucoup de sentiments durant toute la série.

On voit que Laurent n’a pas qu’une force mentale mais aussi physique. Il est capable de tuer, il manie bien l’épée et même la lance. Le seul adversaire qui lui résiste, c’est Damen! J’ai beaucoup aimé les passages où Laurent s’adapte peu à peu à Akielos et se fait « accepter » avec le temps par ceux-ci. J’ai également aimé lorsque Laurent s’est déguisé en Jokaste, bien sûr ce n’est jamais dit explicitement mais les indices sont là et en imaginant la scène ça m’a fait rire ! Pareil, Laurent est le seul qui peut avoir un contrôle sur Jokaste parce qu’ils sont pareils.

Je n’aimais pas du tout Jokaste, mais elle est comme Laurent et laisse apparaître le pire d’elle-même pour sauver une cause plus grande et j’ai donc appris à la fin à la pardonner. J’ai beaucoup aimé le tournoi du Bulleye où les Akielons apprennent à leur dépend que Laurent est plus qu’un prince qui paraît fragile et il leur en met plein la vue. Vous l’aurez remarqué, Laurent est mon personnage préféré ! Laurent, une fois, bourré, c’était assez choux, parce qu’il a révélé combien Damen lui manquait ainsi que leurs conversations. C’était attendrissant.

Parlons encore de Laurent. Je dois dire que je m’attendais à ce que Laurent soit bon avec ce que l’on découvre dans Captive Prince (subtilement) et surtout dans Prince’s Gambit. Mais une fois de plus, C.S. Pacat a réussi à donner plus de profondeur à ses personnages. Laurent se révèle encore un meilleur homme dans Kings Rising, et on l’apprend par le constat de Damen qui se rend compte que malgré que Laurent ait connu son identité celui-ci l’a tout de même protégé et fait confiance.

Donc outres les stratagèmes politiques de Laurent, j’ai été époustouflée par la qualité des personnages, j’ai été totalement accro à cette série qui est devenue l’une de mes préférées de tous les temps. Laurent se rend au Régent pour protéger l’enfant, Laurent a prévu Loyse pour laver l’honneur de Damen, mais Laurent n’a rien prévu pour le sauver. Il s’est sacrifié pour Damen. Mais Damen comprend ça et va tout faire pour aider Laurent. Et pendant tout ce temps, on voit combien ils sont amoureux même si ce n’est jamais dit.

Les scènes de sexe dans Prince’s Gambit m’avaient paru naturelles, mais en lisant Kings Rising, je me suis rendue compte de la vraie différence que cela fait pour Laurent. Laurent qui a du mal à dissocier Damen et Damianos, et qui veut toujours tout contrôler. Damen le comprend, et parvient à faire accepter à Laurent que ça a toujours été Damianos qu’il a aimé et qu’il doit laisser s’échapper son sentiment de culpabilité (d’être attiré et amoureux du meurtrier de son frère).

Je n’ai pas mis cinq étoiles car j’ai trouvé que la fin s’est déroulée trop rapidement. Les actions se règlent trop vite et il y a un manque de consistance concernant l’avenir de Laurent et Damen. On sait qu’ils vont régner ensemble vu qu’ils ont récupéré chacun leur territoire mais qu’ils ont un territoire (au centre) qui leur appartient à tous les deux. Et j’ai trouvé que c’était une fin parfaite pour nos deux tourtereaux. Mais, j’en aurais voulu un peu plus (il ne manquait vraiment pas grand chose pour rendre cette fin parfaite!). Du coup, j’ai été un peu déçue de ne pas retrouver ça. En apprendre plus sur les personnages secondaires et les exécutions des traîtres aurait également été intéressant…

Cependant, j’ai apprécié voir les ressemblances qu’il y a entre Damen et Laurent, et je ne parle pas uniquement du fait que ce sont de bonnes personnes. Je parle des tragédies qui les ont frappés et qui les touchent encore. Tous les deux sont à présent sans famille et n’ont que l’un pour l’autre. Damen a tué le frère de Laurent, et Laurent a tué le frère de Damen. Et maintenant, l’un et l’autre se comprennent encore plus qu’avant. La rencontre qui aurait dû se passer entre eux se réalise: deux rois et deux hommes (comme Damen en parlait dans Prince’s Gambit).

C’est donc avec joie et tristesse que j’ai terminé cette série. Laurent va beaucoup me manquer, si seulement je pouvais redécouvrir cette série comme la première fois… Bref, comme vous pouvez le voir, cette série a gagné mon coeur (surtout Laurent et sa complexité), j’étais obligée de me forcer à aller dormir parce que je lisais encore à 4-5h du matin pour chaque tome…

Prince’s Gambit reste tout de même mon tome préféré de la trilogie!

 

Le livre est disponible sur Amazon:

Kings Rising

Le Roi

 

Jennifer

Hello!
Ici Jennifer, blogueuse littéraire qui lit en anglais et qui adore tellement bavarder qu’elle en écrit de longues revues. Oups. Mais c’est pas grave! Viens découvrir mes chroniques et passe du côté obscur de la force! On est bien du côté obscur, non?

2 pensées sur “Kings Rising de C.S. Pacat

  • Seulement sous forme de nouvelles. Pas de nouveau tome en vue pour le moment, mais on s’en contentera 🙂

    Répondre
  • une série qui va finalement se poursuivre c’est une bonne nouvelle

    Répondre

Laisser un commentaire