LIRE EN ANGLAIS

Pour beaucoup d’entre nous, il est difficile d’envisager de lire en langue étrangère: mauvais à l’école, peu de vocabulaire, nul en conjugaison, encore plus nul en grammaire, compréhension zéro…

Cet article a pour but de vous réconcilier ou de vous inciter à lire une oeuvre sous sa forme originale. Alors vous allez me dire, pourquoi s’enquiquiner à lire en langue étrangère alors que nous avons de si talentueux traducteurs pour faire tout le boulot?

En fait, lire dans une autre langue que la sienne n’est pas aussi difficile que l’on peut le croire. Bon ok, faut quand même avec quelques bases notamment concernant les verbes fondamentaux (être, avoir, porter, voir, entendre, penser, manger, boire etc…) sinon, effectivement, c’est la galère. Mais pour ceux qui ont les bases mais qui n’ont pas encore trouvé le courage de franchir le pas, voici quelques astuces pour passer à l’acte:

  • Choisir un livre que vous avez déjà lu en français, et que vous avez adoré au point de tapisser votre chambre de posters et de penser au beau gosse du bouquin 24h/24, 7j/7. Non seulement vous prendriez plaisir à lire les aventures de votre beau gosse mais en plus vous vous apercevrez que vous êtes capables de comprendre une histoire sans pour autant faire figure d’encyclopédie de la langue étrangère. ​Y a rien de plus motivant que de s’impliquer dans quelque chose que l’on aime passionnément! 
  • Continuer une série en VO que vous avez commencé en français, vous connaissez déjà les personnages, l’univers, l’intrigue ainsi que les éventuels moyens techniques, vous avez ainsi une idée du vocabulaire en question. Par exemple, vous savez que l’arme fétiche de Katniss Everdeen est l’arc, vous saurez donc automatiquement que « bow » en est sa traduction!
  • Choisir un livre dont vous avez regardé l’adaptation cinématographique et dont vous aimeriez lire l’oeuvre originale. Vous n’aurez pas peur d’être perdus, vous connaissez l’histoire, et encore mieux, vous saurez vous la péter parce que vous savez que l’adaptation cinématographique ne vaut rien par rapport au livre!
  • Privilégier une série de livres qui vous fait envie. Les séries de livres ont l’avantage de partir d’éléments simples pour se complexifier par la suite. Au départ, vous êtes introduits aux personnages, au contexte et à l’intrigue de l’histoire, vous acquérez les bases. Au fil des tomes, il y a davantage de détails, un vocabulaire qui mûrit avec son lecteur. Surtout, vous n’aurez pas l’impression d’un goût d’inachevé. Avec un livre simple, si vous n’avez pas tout compris, vous avez le sentiment de pouvoir en dire peu alors qu’avec une série vous vous rendez plus compte du chemin parcouru. J’ai moi-même commencé par une trilogie! 
  • Opter pour les livres de votre enfance. Envie de redécouvrir un conte? Vous êtes curieux de voir ce que donne la version originale? Lancez-vous! Les livres pour enfants utilisent un lexique simple et contiennent souvent des illustrations qui peuvent vous aider à mieux comprendre une situation. Il n’y a aucune honte à avoir! 
  • Rassurez-vous avec les livres bilingues. Peu de personnes en ont connaissance, et pourtant ça peut être un excellent moyen de débuter. Les livres bilingues contiennent l’histoire originale ainsi que la version traduite. Si vous veniez à être totalement perdus durant votre lecture, vous pourrez toujours jeter un oeil à la version française! Le seul hic, c’est que cela concerne surtout les classiques de littérature… 
  • Penser au livre audio. Je ne suis pas fan des livres audio pour la simple et bonne raison que j’aime pouvoir donner moi-même une voix, une intonation aux personnages, et que je ne suis pas convaincue par le jeu d’acteur. Mais pour tous ceux à qui cela ne gêne pas, le livre audio peut être un bon moyen de « lire » sans se piquer les yeux et se bourrer la tête. Ou si vous êtes simplement flemmard. Vous vous habituerez à entendre et à comprendre la langue, et consciemment ou non, votre cerveau enregistrera du vocabulaire, une phonétique, des expressions préétablies. Un bon point aussi, c’est que contrairement au livre papier, vous n’intégrez pas de mauvaises manies qui consistent à mémoriser une phonétique fausse du vocabulaire, mais en revanche vous n’avez pas l’orthographe. Bon nombre de livres audio sont disponibles sur Youtube (avec certains logiciels adéquates vous pouvez les télécharger pour éviter les publicités).

Ah, un autre bon point pour les livres VO, ils coûtent moins chers et vous êtes certains de ne pas avoir un texte dénaturé (certains traducteurs font les magiciens en y ajoutant leur petite touche: tiens que je te change les noms, les lieux). Puis, il y a tellement de romans joliment écrits qu’il serait dommage de s’en priver!

J’espère vous avoir donné quelques idées – et surtout l’envie de lire 🙂

 

Laisser un commentaire