Queen of Air and Darkness de Cassandra Clare

Queen of Air and Darkness est le troisième tome de la trilogie The Dark Artifices.

Lire la chronique du deuxième tome « Lord of Shadows »

Cette revue contient des spoilers sur les tomes précédents.

Après la mort brutale de Livia Blackthorn, l’Enclave est à deux doigt de la guerre civile. Alors que le reste des Blackthorns fuient vers Los Angeles dans le but d’identifier la source responsable de la maladie anéantissant progressivement les Warlocks, Julian et Emma doivent prendre des mesures drastiques pour mettre en sourdine leur amour interdit afin de se concentrer pleinement sur leur mission périlleuse consistant à récupérer le Volume Noir des Morts sur les terres perfides des Faes. Cependant, les découvertes qu’ils vont faire pourraient déchirer le monde des Chasseurs d’Ombres au point de les mener tout droit vers la fin d’une ère. Pris dans une course contre la montre, Emma et Julian doivent vite sauver le monde des Chasseurs d’Ombres avant que la malédiction touchant les parabatai ainsi que la guerre civile ne les condamnent eux et tous ceux qu’ils aiment.

Mon avis

Qui c’est qui poste sa chronique des semaines après avoir fini sa lecture? C’est moi… Je suis désolée pour les retards mais je suis si peu motivée à écrire mes avis ces derniers temps que j’essaye de le faire quand l’humeur me vient, ce qui est hilarant puisque ça change tous les jours. AU SECOURS!

Enfin bref, j’ai beaucoup apprécié Queen of Air and Darkness. Je ne sais pas comment fait l’auteure pour avoir toutes ces idées et former une telle cohérence mais je suis toujours aussi bluffée par ses capacités! The Dark Artifices est l’évolution politique et logique de The Infernal Devices et de The Mortal Instruments: la guerre civile frappant nos héros est le résultat de développements politiques et haineux s’étant ancrés au fil des siècles. Cassandra Clare nous montre alors comment le monde d’hier a mené au monde d’aujourd’hui: la société semi-extrémiste.

Avec, à sa tête, d’illustres leaders !

On est donc dans un tome TRES politique. Je sais que c’est un point qui a dérangé pas mal de gens mais c’était pertinent, selon moi, d’aborder la rupture parmi les Chasseurs d’Ombres. Après tant de problèmes avec l’Enclave et de querelles avec les Créatures Obscures, l’implosion était évidente! Après, je trouve dommage que l’intrigue se base pratiquement que sur cet aspect, les batailles avec les démons m’ont beaucoup manquée alors que c’est un élément central de l’univers. Mais peut-être que c’est parce que les Chasseurs d’Ombres ont oublié qui étaient leurs véritables ennemis? Toujours est-il, quelques combats dangereux contre des monstres auraient fait plaisir…

Les personnages continuent de me rendre accro à cet univers, je les trouve si réels et attachants. Cassandra Clare est devenue brillante dans sa manière de créer des protagonistes, elle leur attribue des qualités et des défauts qui les rendent si humains qu’ils feraient presque partis de notre vie! Que ce soit avec Julian qui veille tendrement sur ses frères et soeurs, avec Mark qui ne sait plus comment être le grand frère, avec Hélène qui ne sait plus trop où est sa place après des années d’absence, avec Dru qui se sent délaissée ou encore avec Ty qui est hypersensible, je n’ai pas pu m’empêcher de les adorer. Et rien que pour ça, je lirais n’importe quoi de cette auteure!

J’ai eu un énorme coup de cœur pour Kit et Ty, ces deux-là font une paire formidable! Je les aimais déjà avant mais alors là… Si Kit devait exister, je serais probablement la fille gênante qui ferait des allusions et des clins d’œil indiscrets pour lui indiquer qu’il devrait sortir avec Ty. OUAIS, à ce point. C’était trop chou comment Kit ne pouvait s’empêcher de voir la beauté de Ty et de reconnaître ses émotions, et comment Ty comptait énormément sur la présence de Kit pour le rassurer. Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise, ils sont touchants et mignons comme tout!

Bah ça alors, ils vont si bien ensemble en plus !

Par rapport à Julian et Emma, je les apprécie toujours individuellement mais leur relation m’a lassée. Un amour impossible qui s’étale sur trois tomes, ça fait un peu long… En fait, j’aime pas quand des héros prennent des décisions drastiques pour y revenir dessus cinq minutes après! Pour tout vous dire, à chaque fois que Julian et Emma promettaient de rester éloignés l’un de l’autre, je me disais: mais oui, c’est ça, bien sûr. J’ai bien vu que l’auteure voulait faire durer le suspens mais, même si c’était pas aussi frustrant qu’avec Jace et Clary, à un moment donné ça devient lassant!

Hélas, les autres romances ne m’ont pas spécialement plu non plus. Certaines étaient superflues comme celle entre Diana et Gwyn (suis-je la seule à m’en cogner?) et d’autres m’ont également un peu lassée comme celle entre Mark, Cristina et Kieran (je crois que je ne suis pas à l’aise avec les trio). J’aimerais bien que les auteurs se rendent compte qu’il n’est pas nécessaire de caser tous ses personnages! Ce serait bien de voir de l’amour non réciproque pour changer. Ça existe, hein.

Aucun rapport, ce gif m’a juste fait rire !

Aussi, j’ai été frustrée par le traitement du deuil: on est souvent dans le déni et le contournement de l’émotion. En gros, il y a toujours quelque chose qui vient entraver le processus du deuil (la décision irréfléchie de Julian, le plan farfelu de Ty, Mark qui avait déjà fait le deuil de Livia lorsqu’il était chez les Faes, Hélène qui s’est absentée si longtemps qu’elle n’était plus très proche de sa soeur). J’ai vraiment l’impression que la mort de Livia n’a été qu’un obstacle de plus et qu’elle n’a pas fait avancer les protagonistes, alors que ça aurait dû être un moment émouvant et décisif!

Ceci dit, j’ai bien aimé l’intrigue, notamment le passage avec le monde parallèle! Je ne m’y attendais pas, et c’était intéressant de voir comment les générations antérieures ont impacté le monde actuel des Chasseurs d’Ombres. D’une part, on comprend avec nostalgie l’importance de certains héros, de leurs décisions et, tout bonnement, de leur existence. D’autre part, on voit d’autres personnages sous un nouveau regard, notamment des protagonistes qui n’avaient encore jamais été mis sous le feu des projecteurs! C’était génial, sombre (tellement sombre!) et cela s’imbriquait super bien avec l’intrigue générale du livre. Y a une once de féminisme en plus. Je crois que c’est ma partie préférée!

En revanche, il y a quelques points dans la résolution de l’intrigue qui m’ont fait tiquer. Je n’ai pas été convaincue par le raisonnement des bons Chasseurs d’Ombres qui, selon moi, répètent des erreurs qu’ils ont critiqué! C’est marrant car, dans chaque série, l’Enclave est pointée du doigt soit pour son laxisme (cf. Cercle de Valentin) soit pour sa fermeté extrême (cf. Créatures Obscures) mais ils ne font pas mieux alors qu’ils sont censés, justement, faire mieux. La décision d’Emma m’a fait lever les yeux au ciel car l’évidence était là. Et la fin, surtout! Qui ne s’attendait pas à un truc du genre? J’aurais aimé ne pas avoir à repartir dans le cercle vicieux des erreurs répétées mais bon…

Voilà, voilà, c’est tout pour Queen of Air and Darkness. J’ai passé un très bon moment, et la diversité des personnages m’a fait le plus grand bien (c’est également un point fort de Cassandra Clare). Mais ce n’est pas un coup de cœur!

Ma notation de quatre étoiles

 

Le livre est disponible sur Amazon:

En anglais

En français (partie 1 – sortie le 20 juin)

En français (partie 2 – sortie le 19 septembre)


Tous les liens Amazon sont affiliés.

En commandant via les liens affiliés, La Tentation du Livre reçoit une commission de la part d’Amazon.

Jennifer

Hello ! Moi, c'est Jennifer, une blogueuse littéraire pétillante qui lit en anglais et qui adore tellement bavarder qu'elle en écrit de longues revues. Oups. Mais c'est pas grave ! Viens découvrir mes chroniques et passe du côté obscur de la force ! On est bien du côté obscur, non ? ツ

2 pensées sur “Queen of Air and Darkness de Cassandra Clare

  • Ah mince… Bon, dans l’ensemble il y a beaucoup de positif, mais c’est dommage de finir sur une fin qui n’engendre pas quelque chose de « nouveau » pour briser le cercle. Enfin, j’ai quand même hâte de m’y mettre 😉

    Répondre
    • Oui, il y a pas mal de choses positives mais je trouve que les décisions politiques s’épuisent un peu ! Un peu moins de couples auraient fait du bien aussi, j’ai l’impression que beaucoup trop de pages ont été consacrées à cela… Mais bon, j’adore l’univers et les personnages donc je reviens prendre ma dose 😀

      J’ai vraiment hâte de lire The Wicked Powers, j’aime beaucouuuuuup Kit et Ty !

Laisser un commentaire :