Restore Me de Tahereh Mafi

Restore Me est le quatrième tome de la série Shatter Me.

Lire la revue du troisième tome « Ignite Me »

Cette revue contient des spoilers sur les tomes précédents.

Suite à sa nomination en tant que Commandante Suprême du Secteur 45, Juliette pensait avoir chamboulé le Rétablissement. Elle qui s’attendait à attiser la colère des autres gouvernants, elle se retrouve confrontée à leur manque de réaction: aucun autre commandant n’a daigné reconnaître son existence. Cependant, malgré ce silence oppressant, l’Océanie finit par envoyer l’un de ses ambassadeurs – le fils du Commandant – afin d’établir des liens avec la nouvelle dirigeante. Mais en plus de ne pas respecter les coutumes officielles normalement dues au titre que porte Juliette, la visite de ce diplomate n’inspire que la méfiance chez les rebelles. Et si cette rencontre n’était qu’une diversion pour anéantir le Secteur 45?

Quelle immense déception! Avec l’expérience acquise par Tahereh Mafi en matière d’écriture, j’avais placé de gros espoirs en Restore Me. Mais non, l’auteure a réussi à faire pire que le premier tome. Apparemment, elle n’a rien appris de ses erreurs (world-building effleuré, intrigue quasi-inexistante, romance à outrance…), si bien qu’elle m’a pondu un désastre où je peine à reconnaître les personnages que j’aimais tant…

Juliette est donc à la tête du Secteur 45 pendant que Warner s’occupe de l’armée et de la logistique, et bien qu’elle fut convaincue par le passé de pouvoir diriger les rebelles sans encombres, elle se rend compte qu’elle ne sait strictement rien du monde de la politique. Tous les enfants de Commandants Suprêmes ont suivi des études et des entraînements intensifs afin de pouvoir naviguer sur les flots de la diplomatie. Mais Juliette, elle, n’a aucune idée de ce qu’implique son statut, ce qui fait d’elle une proie facile pour ses adversaires.

De son côté, Warner est étrangement perturbé par la mort de son père, l’ancien Commandant Suprême du Secteur 45, assassiné de sang-froid par Juliette. Il a également du mal à gérer sa relation fraternelle avec Adam et James, lui qui a toujours été seul et renfermé. Mais tout tend à s’envenimer pour Warner lorsque son passé menace de refaire surface. Il connait bien l’ambassadeur venu les rencontrer, et s’il ne se trompe pas, il aura bien des explications à donner. Pour apaiser les réactions puériles de Juliette. LOLILOL.

♦ Le début était prometteur. Mais juste le début. ♦

Je me suis régalée durant les premiers 20% du livre. Déjà, tout commence avec une scène rigolote entre Kenji, Warner et Juliette qui m’a immédiatement remise dans l’ambiance de l’histoire! C’est comme si je n’avais jamais quitté la série! En plus de ça, l’auteure avait mis en avant les difficultés de Juliette quant à l’exercice de sa fonction, c’était crédible et pertinent. Et comble du comble, on entrevoyait enfin ce début de world-building avec l’introduction des autres Commandants Suprêmes ainsi que de leurs continents!

Malheureusement, cela n’a pas duré. On retombe vite dans l’overdose de sexe, de drame et de platitude. J’ai été horripilée par la direction qu’a prise la relation entre Warner et Juliette. Eux qui avaient cette connexion, ce rapport à la confiance et à la vérité, la seule chose qui semble les lier à présent, c’est le sexe. BANG-BANG. On oublie qu’on est en pleine guerre avec les autres secteurs et on laisse les problèmes s’empiler. Ugh.

♦ Les personnages sont méconnaissables ♦

A la fin du troisième tome, on avait une Juliette ayant un contrôle total sur ses pouvoirs, ayant confiance en elle et ayant laissé son passé derrière elle. Maintenant, on doit se contenter d’une héroïne agaçante aux réactions puériles qui doute à nouveau d’elle-même et de sa relation avec Warner. Est-ce que j’ai envie de repartir à zéro avec trois livres où Juliette pleurniche et où Warner essaye de la conquérir? NON. Est-ce que j’ai envie de voir une protagoniste faire du boudin parce que son copain a eu d’autres copines dans sa vie? NON.

Mon amour pour Warner reste intact malgré que les « nuances » apportées laissent à désirer. Lui qui n’a jamais rendu de comptes à personne et qui n’a jamais éprouvé le besoin de se justifier sur son passé et ses actions, voilà qu’il remet tout son être en question pour faire plaisir à Juliette. C’EST DE LA DESTRUCTION. C’est justement pour tout ça que j’aimais tant Warner, il ne s’est jamais excusé d’être ce qu’il est… Et là…

Sans compter que Warner n’aide pas Juliette à s’établir comme Commandante Suprême. Il sait comment marche la politique, il sait ce que c’est que d’exercer ce rôle, et pourtant, il ne prend même pas le temps de lui apprendre! Est-ce que le Warner d’avant aurait fait ça? Non. La première chose qu’il aurait faite, c’est de tout lui inculquer afin qu’elle soit parée contre toute éventualité. Mais bon, faut créer du drame, hein. Tsss.

Et Kenji! Depuis quand il se laisse marcher sur les pieds par Juliette? C’est celui qui l’a toujours remise à sa place! Et là, que dalle! Elle pique ses crises pour des conneries, et lui, il dit rien. C’est limite s’il n’est pas d’accord! BIEN BIEN. Il est marrant et cool, mais c’est tellement pas dans son caractère de faire ça…

Ne cherchez même pas les personnages secondaires parce qu’on ne les voit même pas, mis à part Castle qui est relégué au rôle de fauteur de troubles. On a dit qu’il fallait du drame, rappelez-vous! C’est triste.

♦ Vous ne voyez pas d’intrigue? C’est normal! ♦

Je sais que le world-building et les intrigues ne sont pas les points forts de l’auteure, mais là, c’est le vide intersidéral. Il ne se passe rien jusqu’à ce qu’on arrive à la fin! La venue de l’ambassadeur d’Océanie n’est même pas explorée à juste valeur. Le pire, c’est que les personnages savent que sa visite n’est pas normale, mais ils ne font rien. C’est quoi ces rebelles à deux balles? A quoi servent leurs pouvoirs, bon sang?!

Les seuls noeuds scénaristiques mis en avant sont finalement laissés pour compte par l’auteure. Je suis dubitative concernant la fin, je trouve qu’on sort de l’idée de base… J’ai le sentiment que Tahereh Mafi ne savait pas quoi inventer pour rallonger sa série et qu’elle s’est contentée de trafiquer une intrigue avec les questions en suspens des tomes antérieurs… Bref, elle a perdu une bonne partie de mon estime.

Bien que la trilogie ait des défauts, j’avais un intérêt particulier pour elle. J’aimais beaucoup la prose, les héros, les super-pouvoirs, les tensions, les révélations, le mystère… Je n’ai rien retrouvé de tout ça.

A mon grand regret, j’ai été très déçue. S’il n’y avait pas eu Kenji et Warner, j’aurais abandonné ma lecture. Je ne pense pas lire la suite, je préfère garder les bons souvenirs que j’ai du premier cycle!

Note: Tahereh Mafi a avoué ne plus s’être souvenue des noms de certains de ses personnages quand des lecteurs lui ont posé des questions. Etant donné les parfaits étrangers que sont devenus les protagonistes, je ne suis même pas choquée par cette révélation. Seulement attristée.

 

Le livre est disponible sur Amazon:

En anglais

En français (sortie le 11 octobre 2018)


Tous les liens Amazon sont affiliés.

En commandant via les liens affiliés, La Tentation du Livre reçoit une commission de la part d’Amazon.

Jennifer

Hello! Je suis Jennifer, une blogueuse littéraire qui lit en anglais et qui adore tellement bavarder qu'elle en écrit de longues revues. Oups. Mais c'est pas grave! Viens découvrir mes chroniques et passe du côté obscur de la force! On est bien du côté obscur, non? ツ

9 pensées sur “Restore Me de Tahereh Mafi

  • Bon et bah je pense que je ne vais pas me précipiter sur ce tome qui pourtant me tentait énormément. J’achèterai peut être le premier tome en anglais pour découvrir l’écriture de l’auteur. Merci pour ton avis.

    Répondre
    • Y en a qui ont trouvé ce livre encore meilleur que les autres tomes, peut-être que ça sera ton cas?
      Franchement, n’hésite même pas avec la première trilogie, elle est tellement bien écrite! Je suis triste de ne pas avoir retrouvé tout ça dans ce tome 🙁

  • Je regrette de l’avoir acheté sincèrement, je pense que je n’aimerai pas.
    Comme toi, j’avais eu un intérêt particulier pour les 3 premiers et je m’attendais à une évolution pas une régression.
    C’est sur, Restore Me va un peu prendre la poussière dans ma PAL, je verrai les avis sur le prochain tome pour voir si je considère celui-ci comme un de transition ou pas!

    Répondre
    • Je peux déjà te dire que ce n’est pas un tome de transition! Il reprend Shatter Me à la racine et est censé nous donner des explications sur le Rétablissement et ce qui se trame derrière. Sauf que, pour moi, ces explications n’ont ni queue ni tête! J’avais l’impression de lire un roman cheap avec des retournements de situation complètement barrés censés surprendre le lecteur par leur imprévisibilité…

      Ayant adoré la première trilogie, je peux te dire que je me suis sentie trahie. On voit clairement que l’auteure ne savait plus quoi inventer pour continuer sa série, et nos personnages favoris en payent le prix. Ils sont mélodramatiques, pitoyables par le manque de communication, et surtout si différents de ce que j’avais pu lire avant. Tout est gâché.

      Je fais comme si ce tome n’avait jamais existé!

  • Oula… Bon on en avait vite parlé sur twitter mais en lisant ta chronique en détails, c’est une catastrophe… Je pense que je passerai mon tour même sur les premiers tomes. C’est dommage.

    Répondre
    • Malgré ses défauts, j’avais bien aimé la première trilogie! L’écriture était magnifique, tout comme l’évolution des personnages et WARNER!

      Restore Me signe ma plus grosse déception de l’année à ce jour, je comprends pas comment l’auteure a fait pour régresser de la sorte, elle qui ne pouvait que faire mieux… On aura beau dire ce qu’on veut, il est clair que l’auteure ne savait pas dans quelle direction aller! Face à autant d’incohérences, on va pas me faire croire qu’elle a voulu prolonger sa série parce qu’elle a peaufiné son intrigue durant toutes ces années… Je n’y croirai pas une seule seconde ^^

      Si jamais tu souhaite te lancer (je trouverais ça dommage que ce tome te gâche l’envie), sache que tu peux tout à fait t’arrêter au troisième tome. Ignite Me conclu plutôt bien la série malgré les quelques questions en suspens 🙂

    • Ah, ok ! Bon alors je vais me noter la trilogie alors 🙂

  • J’avais très envie de lire ce livre après avoir fini Ignite Me ; je me suis dit qu’enfin, Juliette avait évolué, et que le monde créé par l’auteure allait commencer à se développer. J’ai beaucoup moins envie de le lire maintenant que j’ai lu ta chronique je tenterai sans doute, mais je pense que mon avis sera à peu près similaire au tien !

    Répondre
    • C’était exactement ma pensée! Pour moi, ça ne pouvait qu’être mieux, surtout que l’auteure a eu le temps de mûrir dans son métier et tout. Finalement, je suis tombée de haut, ce livre n’apporte rien, il gâche tout ce que la série a su apporter par le passé 🙁

      Si j’avais lu un avis négatif, j’aurais quand même tenter moi aussi, j’avoue! J’espère que tu ne seras pas aussi déçue que moi 🙂

Laisser un commentaire :