Sleeping Giants de Sylvain Neuvel

Sleeping Giants est le premier tome de la trilogie Themis Files.

Deadwood, Dakota du Sud. Alors que la jeune Rose s’exerçait sur son nouveau vélo, elle tomba dans un trou immense situé au fond de la terre. A son réveil, elle se retrouva prisonnière entre quatre murs incrustés de symboles, tous illuminés par une lumière bleue. Mais lorsque les pompiers descendirent la sauver, c’est un tout autre paysage qui s’étala devant eux: celui d’une jeune fille logée dans la main de fer d’un géant. C’était il y a dix-sept ans. Aujourd’hui, le mystère de cet artefact demeure entier, tout comme son origine et son but. Mais une chose reste certaine, l’être humain n’a jamais été doué pour abandonner les mystères. Ce qu’il veut, c’est des réponses, et il est prêt à tout pour les obtenir.

Que dire de Sleeping Giants, mis à part qu’il ma incommensurablement déçue? Au vu du sujet traité et des nombreux avis positifs, je m’attendais à être époustouflée. Faut dire que le quatrième de couverture était très aguicheur: des robots géants, une ancienne civilisation disparue, de mystiques symboles lumineux et une équipe d’experts prêts à braver tous les dangers au nom de leur projet. Malheureusement, je n’ai pratiquement rien aimé dans ce premier tome, si bien que j’ai failli abandonner plusieurs fois ma lecture…

Après avoir découvert par le plus grand des hasards la main d’un robot géant, la vie de Rose Franklin changea à jamais. Devenue depuis une brillante scientifique, Rose doit affronter une nouvelle fois le destin: cette dernière a été choisie pour diriger un projet secret et dangereux qui vise à étudier cette même main et à trouver le reste des pièces manquantes. Il semblerait en effet que les pièces de cette machine soient éparpillées un peu partout sur le globe, et que les Etats-Unis – ou plutôt l’un de ses agents – veuillent les acquérir. Cependant, diverses questions prennent forme au fur et à mesure des investigations: comment les Hommes ont-ils pu construire il y a plusieurs milliers d’années de cela un robot de la sorte alors que les capacités intellectuelles et matérielles étaient si peu avancées? Et surtout, pour quelle raison?

Bref, ce mystère n’a jamais été oublié, il fait même l’objet d’une priorité nationale si l’on en croit l’énigmatique recruteur responsable de toute cette affaire. Cet homme, qui détient pouvoir et influence, est celui qui a sélectionné les membres de l’équipe. On retrouve ainsi la scientifique Rose Franklin, la pilote Kara Resnik, le militaire Ryan Mitchell, le linguiste Vincent Couture et la généticienne Alyssa Papantoniou. Tous sont tenus au secret et doivent faire face au danger qui plane – le robot peut potentiellement devenir une arme et déclencher la Troisième Guerre Mondiale.

Cette trilogie n’est pas écrite de manière conventionnelle, elle prend la forme de retranscriptions militaires et d’entrées de journal personnel. Chaque chapitre comprend un numéro de dossier ainsi que le nom du personnage interrogé et le lieu d’enregistrement. Bien que permettant une lecture rapide, j’ai néanmoins trouvé cette typographie trop formelle et déroutante! Je me suis lassée de toujours voir le même découpage, de n’avoir aucun repère temporel et de ne pas pouvoir saisir immédiatement quels protagonistes sont impliqués. Cela manquait de clarté!

Mais le plus décevant, ce sont bien les personnages. On dirait des clichés sur pattes, franchement! On a la scientifique tellement impliquée dans sa passion que son désir de découverte empiète sur l’importance que peuvent avoir ses actes. Vu et revu. Ensuite, nous avons la pilote trop belle qui traîne un passé tragique derrière elle. Laissez-moi deviner, son ex l’a trompée et depuis, elle n’a plus confiance aux hommes! Mais ce n’est pas fini, attendez! Il y a également le beau linguiste intelligent et fragile, le militaire amoureux qui pète son câble… Sans compter que je m’en cognais comme pas deux de ce qui pouvait bien leur arriver, les héros sont tellement plats et immatures pour des adultes que ça m’a vite exaspérée. Il n’y a que l’employeur qui a su retenir mon attention avec son esprit futé et son sarcasme.

Obviously.

D’autres déceptions également, notamment par rapport à l’abondance de termes et d’explications scientifiques qui m’ont pas mal endormie. J’admets que cela n’a fait que rendre l’histoire crédible et que cela a montré le professionnalisme de l’auteur, mais je n’étais pas intéressée – la seule chose qui m’importait, c’était l’intrigue et l’action. De même, les actions et découvertes se succèdent sans liens logiques, ce qui est dû entre autre à l’absence de marqueurs de temps. Ils font quoi les personnages pendant une pause de neuf mois? Ils bronzent? On ne sait pas comment ni pourquoi on arrive à tel événement, et c’est très frustrant!

Il y a tout de même quelques éléments positifs qui me donnent foi en la suite. Sylvain Neuvel maîtrise les jeux de la diplomatie et de la politique étrangère avec beaucoup de réalisme, le contexte d’une éventuelle troisième guerre mondiale est bien amené tout comme les clins d’oeil à la Guerre Froide qui a opposé les Etats-Unis et la Russie! Et enfin, j’ai admiré les 100 dernières pages du livre, elles étaient pleine d’actions, de révélations et de mystères qui ne donnent qu’envie de lire la suite!

Je vous avoue que je pars avec un sacré handicap! N’aimant aucun des autres personnages à l’exception du fameux recruteur, j’ai bien peur que cela pèse sur mon appréciation pour la suite… Nous verrons bien!

 

Le livre est disponible sur Amazon:

Sleeping Giants

Le Sommeil des géants

 

Jennifer

Hello! Je suis une blogueuse littéraire qui lit en anglais et qui adore tellement bavarder qu'elle en écrit de longues revues. Oups. Mais c'est pas grave! Viens découvrir mes chroniques et passe du côté obscur de la force! On est bien du côté obscur, non?

4 pensées sur “Sleeping Giants de Sylvain Neuvel

  • J’avais hâte de lire Sleeping Giants, mais là, les personnages clichés me font un peu peur … et je ne sais pas non plus si la typographie va me plaire. ça me fait un peu penser à Illuminae, mais ça a l’air un peu plus formel. Je tenterai quand même, on verra !

    Répondre
    • Je ne peux pas voir les personnages en peinture, donc c’est réglé xD
      C’est trop formel, je me suis vite ennuyée. Puis, je sais pas, c’est pas toujours clair. Je sais même pas si je vais continuer la suite, en fait, parce que je n’ai même pas envie de perdre mon temps avec ^^

  • Voilà une lecture qui n’a pas dû être facile à terminer! C’est horrible quand on accroche pas aux personnages. Heureusement que les 100 dernières pages t’ont plut. Ta détermination a le terminer a été récompensé 🙂

    Répondre
    • Piouw, m’en parle pas! J’ai bien cru abandonner plusieurs fois, haha! Je crois que c’est un tic que j’ai, je veux toujours essayer de finir un livre dans le cas où ça s’améliorerait! Mais bon, y a des moments où j’en peux plus… Là, on était pas loin x)

      J’espère sincèrement que la suite sera à la hauteur de toutes les critiques positives que j’ai pu voir 🙂

Laisser un commentaire :