Ten Thousand Skies Above You de Claudia Gray

Ten Thousand Skies Above You est le deuxième tome de la trilogie Firebird. 

Lire la revue du premier tome « A Thousand Pieces of You »

Cette revue contient des spoilers sur le premier tome.

Alors que Marguerite et ses amis sont rentrés sains et saufs de leur dernière mission, Paul tarde à refaire son apparition. Et pour cause, l’âme de Paul a été scindée en quatre parties, chacune se trouvant dans une dimension différente. Inutile d’aller chercher bien loin le coupable, Wyatt Conley se manifeste de lui-même pour passer un marché avec Marguerite: à chaque fois qu’elle parviendra à saboter les projets en cours concernant le Firebird dans les autres dimensions, celle-ci recevra les coordonnées permettant de récupérer un à un les vestiges de Paul. Alors qu’elle progresse dans sa tâche, Marguerite, accompagnée de Theo, découvre qu’un complot encore plus grand se trame et que Wyatt Conley est encore plus ambitieux qu’il ne l’a laissé transparaître.


Ten Thousand Skies Above You s’est avéré bien supérieur au premier tome, et pourtant ce n’était pas très bien parti… Je m’explique. Tout commençait très bien jusqu’à ce que j’arrive à la trentième page. Marguerite, dans sa science qui semble infuse, affirme à Theo qu’elle ne ferait jamais faire aux autres Marguerite ce qu’elles ne consentiraient point de faire (oui je suis rancunière envers des personnages fictifs… Vous avez vu ça?). Autant vous dire que je riais jaune! Non, en fait, j’étais assez énervée, autant une héroïne stupide ça me blase, mais alors si en plus elle est hypocrite, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase! J’ai persisté parce qu’on m’a dit qu’elle allait changer et tout.

La remise en question de Marguerite a mis du temps à s’opérer. Pour vous donner un ordre d’idée, j’ai commencé à mieux l’apprécier vers les 200 dernières pages du livre. Marguerite a pris conscience de ses actes, elle ne les reproduit pas – j’ai donc été contente de voir qu’il y a eu un réel changement car ça m’a permis de mieux apprécier le livre.

Lors de la lecture du tome précédent, j’avais du mal à bien cerner les personnages – les dimensions nous laissent voir tellement de personnalités différentes que cela devenait compliqué de voir une quelconque profondeur. On en apprend plus sur Paul et Theo, et je peux dire à présent que j’ai une préférence pour Theo. Bon après, ça reste rien d’extraordinaire, je ne trouve pas les personnages attachants ou étonnants, mais ils sont plus appréciables et intéressants à suivre. Ca a donc été un autre bon point pour ce livre.

Enfin, concernant l’intrigue, je l’ai davantage aimé parce qu’on comprend enfin ce qui se trame, même si certaines actions restent encore floues… Il y avait moins de prévisibilité, j’ai fait des découvertes auxquelles je ne m’attendais pas, le dernier tiers du livre était le plus dynamique – et la fin m’a un peu prise de cours tant au niveau de l’histoire qu’au niveau des personnages. Oui, parce que j’ai enfin supporté les actions de Marguerite! *Sortez le champagne!*

Les voyages interdimensionnels étaient bien, tout comme les actions (j’ai bien aimé les versions de Paul et Theo du Home Office).

J’ai hésité à attribuer quatre étoiles, mais j’ai trouvé que certains voyages entre les dimensions n’étaient pas nécessaires, sans compter les irritations que j’ai eu pendant quasi la moitié du livre. Malgré tout, Claudia Gray a réussi à me captiver par son univers et sa manière de narrer l’histoire!

Compte tenu de cette amélioration, je vais terminer la trilogie – j’ai envie de savoir comment tout ça va s’assembler! Je pars donc avec l’esprit positif vers l’ultime tome!

Cliquer pour révéler les spoilers

Bon, je sais pas vous, mais j’ai trouvé la fin vraiment super! Par contre, y a quelques trucs que j’ai pas trop compris.

  • Comment l’autre Theo a-t-il pu reprendre la place du vrai Theo alors que pour voyager à travers les autres dimensions il doit prendre du Nightthief? Autant la première fois Wyatt Conley a pu faire la première injection, mais là ça n’a pas l’air d’être le cas puisque personne ne semblait présent à part Theo et Marguerite.
  • Je comprends pas pourquoi Conley a besoin de Marguerite pour faire son sale boulot. Apparemment, la Josie de sa dimension n’avait aucun lien avec celle-ci puisqu’il a garanti à Marguerite que sa dimension n’était pas visée par l’éradication. Si Josie n’a jamais mis les pieds dans cette dimension et que Conley avait déjà une Marguerite pour faire tout son boulot, pourquoi une autre Marguerite? Si Claudia Gray me trouve une réponse logique à cette question, je dis chapeau!
  • Du coup, ça m’amène à la mission visant à récupérer les vestiges de l’âme de Paul. Au final, cela n’a pas servi à grand chose… en tout cas je vois pas ce que ça apporte à l’histoire…

Mis à part ces quelques points d’ombre (qui d’ailleurs rendent l’histoire plus intéressante), j’ai trouvé ce tome plus passionnant et original.

 

Le livre est disponible sur Amazon:

En anglais


Tous les liens Amazon sont affiliés.

En commandant via les liens affiliés, La Tentation du Livre reçoit une commission de la part d’Amazon.

Jennifer

Hello! Je suis Jennifer, une blogueuse littéraire qui lit en anglais et qui adore tellement bavarder qu'elle en écrit de longues revues. Oups. Mais c'est pas grave! Viens découvrir mes chroniques et passe du côté obscur de la force! On est bien du côté obscur, non? ツ

Laisser un commentaire :