The Binding de Bridget Collins

Emmett travaille dans les champs lorsqu’il reçoit une lettre qui va lui changer la vie. Il est destiné à devenir un apprenti relieur, un expert capable de démunir une personne de ses souvenirs pour les stocker sous la forme d’un livre. Bien qu’étant salvatrice pour les innocents souhaitant oublier des moments douloureux et prisée par les criminels y voyant l’opportunité de l’impunité, la profession attise la peur parmi la communauté: chaque individu qui ressort de chez le relieur revient avec le regard néant, comme si son âme avait été aspirée. Mais, en réalité, les souvenirs sont seulement cachés à l’abris des regards, dans des archives où les tomes sont protégés des accidents et du vol, car nombreux sont ceux voulant y mettre la main dessus pour les revendre sur le marché noir. Et parmi ces tomes, il y a celui d’Emmett. En effet, alors que celui-ci est en mission, il se rend compte qu’un des livres porte son nom et qu’un souvenir lui a été ôté. Cela dit, il le sait, aucun souvenir ne peut être extirpé sans la permission de son propriétaire. Alors, que s’est-il donc passé de si horrible pour qu’Emmett choisisse de renier une partie de son passé?

Mon avis

Avouez que, dans l’idée, ce livre fait envie. Dès que j’ai lu le résumé, j’ai pas pu m’empêcher de le commander et de le dévorer peu de temps après. Ce mélange glauque entre métier mystérieux et archives où sont stockés les souvenirs m’a rappelée The Archived que j’avais *beaucoup* aimé. Maiiis, je n’ai pas eu le coup de cœur que j’espérais… Bizarrement, c’est la romance que j’ai le plus adoré car le reste m’a laissée sur ma faim, grrrrrrr

L’univers est particulier et très bien pensé mais il manque de développement, c’est pour ça que j’ai été assez déçue. Le principe de pouvoir extraire des souvenirs et de pouvoir les retranscrire dans des livres pour que les personnes puissent mieux vivre leur vie sans avoir à subir l’horreur de ce qu’elles ont vécu était super intéressant. En plus, le métier de relieur n’est pas sans préjugé ou sans danger: ils sont perçus comme des sorciers malfaisants et ont été chassés durant les Croisades à cause de ça. J’aurais donc voulu en savoir plus sur leur Histoire car l’auteure nous parle vite fait des risques mais ne fait rien pour pimenter le récit en faisant de ces chasseurs une menace tangible.

Après, c’est pareil, j’ai pas trop compris l’utilité de Seredith dans le fond. Elle prend Emmett comme apprenti et lui inculque les valeurs du métier de relieur mais c’est tout quoi. A chaque fois, elle fait tout pour retarder les enseignements, elle garde tout secret, elle ne fait pas confiance à Emmett… Je ne vois pas l’intérêt de prendre un apprenti si c’est pour ne rien lui apprendre. Puis arrive ce qui doit arriver et on se dit: quel était le but là-dedans? C’est difficile à expliquer sans spoiler mais pour moi cet épisode où Emmett est avec Seredith, ça ne sert à rien.

We’ve been called witches since the beginning of time. Word-cunning, they used to call it—of a piece with invoking demons…We were burned for it too. The Crusade wasn’t new, we’ve always been scapegoats. Well, knowledge is always a kind of magic, I suppose.

Par contre, niveau ambiance, c’était cool et morbide parfois. En fait, c’est sombre car, vous vous doutez bien, les secrets que les gens veulent oublier sont terribles. Mais pas que. Certains individus sont tellement dérangés qu’ils prennent plaisir dans la souffrance des autres, d’où la création des marchés noirs où des livres comportant des souvenirs tragiques sont vendus aux plus offrants! On se demande alors ce que notre Emmett a bien pu faire (ou subir) de si grave pour vouloir oublier ce moment de son passé. Et ben… Là encore, j’ai été déçue.

Parce que, wow, je ne m’attendais pas à un truc aussi simpliste. Bon, ce qui lui arrive est quand même horrible mais je m’attendais à quelque chose de plus… Glaçant. Le pire, c’est la « révélation » de la fin qui explique comment et pourquoi le souvenir de son intérêt amoureux a été effacé, niveau niaiserie, y a pas mieux. J’avais deviné longtemps avant la raison mais j’étais certaine que ce n’était qu’un leurre et qu’un truc encore plus dingue allait être révélé par la suite. Euh, bah, non. Pourtant, j’avais vu que la fin était mind-blowing… Imaginez ma déception x)

Aussi, au début, j’avais du mal avec Emmett. Il était trop gentil, trop passif et pas assez entreprenant contrairement à ce qu’inspirait son métier… Je trouvais qu’il manquait de personnalité, même si j’admirais sa capacité à se contenir devant autant de mauvaises personnes! Cependant, dès qu’on bascule vers la deuxième partie du récit où on découvre son passé, je l’ai tout simplement adoré. On s’aperçoit alors d’un Emmett qui tient tête, qui a du panache, qui a de l’humour, qui ose! J’avais l’impression d’avoir deux personnages différents tellement le changement était énorme.

Which was worst? To feel nothing, or to grieve something you no longer remembered?

Mais comme je le disais au début, c’est la romance que j’ai le plus aimé. Il y a du hate-to-love, des tensions palpables, des complications, de la complicité. J’AI ADORE. En plus, c’est une romande M/M, donc c’est encore mieux. Sérieux, rien que pour la romance, je vous dirais de lire ce livre, c’est pour vous dire à quel point j’ai kiffé! Y a d’ailleurs un moment qui m’a rappelée une scène dans Prince’s Gambit et j’étais explosée de rire! C’est l’une de mes romances favorites!

Les personnages secondaires sont, en revanche, détestables. Sauf mon petit Lucien. J’ai ressenti un mépris profond pour la soeur d’Emmett qui est égoïste et bête comme ses pieds! Les parents sont guère mieux, ils sont toujours au petit soin pour la soeur d’Emmett mais pas pour lui. J’aime pas quand les parents font du favoritisme, surtout quand c’est envers l’enfant gâté de la famille.

Voilà, si vous voulez lire une romance M/M, n’hésitez pas à lire The Binding! Mais ne vous attendez pas à plus côté intrigue et univers x)

Ma notation de trois étoiles

 

Le livre est disponible sur Amazon:

En anglais


Tous les liens Amazon sont affiliés.

En commandant via les liens affiliés, La Tentation du Livre reçoit une commission de la part d’Amazon.

Jennifer

Hello ! Moi, c'est Jennifer, une blogueuse littéraire pétillante qui lit en anglais et qui adore tellement bavarder qu'elle en écrit de longues revues. Oups. Mais c'est pas grave ! Viens découvrir mes chroniques et passe du côté obscur de la force ! On est bien du côté obscur, non ? ツ

6 pensées sur “The Binding de Bridget Collins

  • Oups… Bon, je l’ai acheté (de toute façon il est trop beau ! XD) donc je verrai bien, mais c’est clair que ça refroidit un peu…

    Répondre
    • Mais grave ! Tu as vu la reliure aussi ? Elle est trop canon !
      Me tarde de lire ton avis alors 😀

    • Nan mais je suis faible avec les beaux livres ! XD Je te dirais ça 😉

    • On l’est tous je crois 😛

  • J’ai très envie de lire ce livre, mais tu me refroidis un peu ! ^^’

    Répondre
    • Haha, désolée ! Mais au moins tu sais à quoi t’attendre un peu. Du coup, ça sera peut-être moins décevant pour toi 🙂
      Par contre, si t’aimes les romances M/M, ça pourrait te plaire 😀

Laisser un commentaire :