The Final Empire de Brandon Sanderson

The Final Empire est le premier tome de la série Mistborn.

Depuis des siècles, dans un monde où il pleut de la cendre, un empereur immortel aux pouvoirs divins perpétue son règne de terreur. Il était le héros censé sauver l’humanité. Il n’a fait que l’agenouiller à ses pieds. Bien des révoltes ont été orchestrées. Beaucoup trop d’échecs ont été comptés. Pourtant, l’espoir s’embrase dans le coeur d’une poignée de criminels rêvant d’un monde libre et dépourvu de cendres. Une nouvelle rébellion se met en marche, avec à sa tête, l’unique survivant à avoir échappé aux griffes du Lord Ruler. L’équipe souhaite réaliser le plus gros braquage jamais entrepris et mettre à terre l’Empire une bonne fois pour toute. Un jour, un héros était destiné à sauver le monde mais a échoué. En sera-t-il autrement cette fois?

Ca y est, j’ai enfin commencé la fameuse série dont tout le monde parle! Sérieux, qui n’a jamais entendu parler de Brandon Sanderson? C’est un nom qui revient souvent lorsqu’on parle de Fantasy, et pourtant, je ne m’étais encore jamais lancée dans l’un de ses ouvrages! Il faut dire qu’à l’époque j’étais pas mal intimidée par les gros volumes et les longues séries. Je pue, je sais. Mais je suis bien contente d’être passée outre mes appréhensions puisque j’ai adoré l’univers proposé par l’auteur! Mouhahaha. Ce rire diabolique est inutile.

Il y a des milliers d’années, une prophétie proclamait qu’un héros allait sauver le monde du Deepness, un phénomène encore mystérieux qui annonçait la fin de l’humanité. Si ce héros – le Lord Ruler – a pu mener à bien sa quête, il en a toutefois profité pour instaurer un règne tyrannique et absolu. Tous ceux qui l’on supporté ainsi que leurs descendants ont été érigés au rang de nobles, et tous ceux qui se sont mis en travers de son chemin, notamment les Skaa, sont devenus des esclaves.

Avec ses grands pouvoirs, l’empereur s’est façonné une image de dieu immortel et invincible, et cette représentation s’est renforcée au cours du temps par les vaines tentatives d’assassinat commises par les Skaa. Ces derniers savent désormais qu’ils sont strictement impuissants face à leur oppresseur. Du coup, le peuple travaille avec acharnement dans des conditions extrêmes et subit sans broncher les caprices des nobles: les femmes sont violées et tuées, les personnes âgées éradiquées, les enfants égorgés pour un vol…

Perhaps another person, reading of my life, would name me a religious tyrant. He could call me arrogant. What is to make that man’s opinion any less valid than my own? I guess it all comes down to one fact: In the end, I’m the one with the armies.

Au beau milieu de tout ça, il y a l’Allomancy, la magie par les métaux. Seules deux catégories d’individus peuvent avoir recours à cette pratique: les Mistings (qui contrôlent un métal spécifique) et les Mistborn (qui manipulent tous les métaux). Chaque métal brûlé par l’organisme confère un pouvoir particulier: influence des émotions, prédiction de futures attaques, dissimulation de l’Allomancy, déplacement dans la brume… Seuls les nobles sont censés posséder de tels pouvoirs, mais comme certains d’entre eux s’accouplent avec des Skaa sans se préoccuper du reste, quelques rares Mistborn sont moitié Skaa, moitié nobles.

Bien évidemment, l’Empire a tout prévu. Grâce aux Obligators, chaque acte entrepris par la société est enregistré précieusement afin d’en prouver l’existence, c’est un moyen de surveiller la population contre tout agissement allant à l’encontre du pouvoir en place. Quant aux Inquisitors, ils s’occupent de traquer, torturer et interroger les individus qui nuisent à l’harmonie de l’Empire, notamment les Mistborn impurs! Ils sont craints par leur apparence atypique, mais aussi parce que personne ne sait comment les tuer…

Enfin bref, Kelsier est le seul à être ressorti vivant des mines meurtrières du Lord Ruler (ces mines font travailler les criminels qui ont été arrêtés par l’Empire), et c’est d’ailleurs lors de son évasion que ses pouvoirs de Mistborn se sont manifestés. Depuis, il organise avec ses amis bandits des coups visant à dérober les nobles ainsi que l’Empire qui les protège.

Quant à Vin, elle a toujours réussi à échapper au radar des autorités grâce à des pouvoirs dont elle ignore l’existence. Jusqu’à ce que l’équipe avec qui elle bosse tombe dans le collimateur d’un Obligator. Fort heureusement, Kelsier sera là pour l’aider, et Vin va rejoindre son groupe afin de renverser le Lord Ruler. Et lui voler son trésor, cela va de soi.

Plots behind plots, plans behind plans. There was always another secret.

Rien qu’en voyant le contexte, je pense que vous voyez déjà combien l’univers créé par Brandon Sanderson est riche et unique. Certes, dans le fond, on retrouve la même opposition entre l’aristocratie et la classe pauvre, mais j’ai aimé le mystère qui entoure le héros déchu. Il y a une légende le touchant qui m’intrigue: comment est-il passé du grand héros au dirigeant tyrannique? Qu’est-ce que le Deepness? La menace sur l’humanité était-elle réelle ou une pure invention pour nourrir la peur chez les plus faibles? Tell me, Brandon! 

Au début de chaque chapitre, on a un extrait du journal du Lord Ruler qui nous montre ses doutes et son humanité. Autant en général j’ai juste envie que le grand méchant meurt, autant là j’avais envie de savoir ce qui lui est arrivé. Il est cruel et impitoyable sans aucun doute, mais beaucoup de ses pensées laissent entrevoir que son attitude était indispensable pour sauver le monde. Je ne sais pas trop quoi penser, mais je suis grave curieuse!

Jamais je n’avais vu une magie basée sur l’utilisation des métaux, c’était intriguant et complexe. C’EST COOL. Mais au-delà de la simple consommation des métaux, c’est l’encadrement autour de la pratique qui m’a le plus convaincue car la magie ne va pas de soi: les métaux doivent être purs, chaque métal et chaque action ont une durée limitée, les différents pouvoirs sont géniaux, tout pouvoir appel à un certain degré d’épuisement… Vous voyez? AWESOME.

Les personnages, mes bébinous, sont marqués par la dureté de la vie, et surtout, ils sont nuancés par leurs défauts. Je vous avoue, j’ai un faible pour Kelsier, notre leader charismatique au sourire fatal. Non, ce n’est pas tout ce que j’ai retenu! J’ai adoré ses plans, le type c’est Kaz Brekker à 30 ans, je vous le dis. Par contre, j’ai eu un peu plus de mal avec Vin, surtout lorsqu’elle se laisse un peu influencer par son attraction envers Elend. Cependant, Vin fait preuve de beaucoup de courage malgré les circonstances!

Au début j’aimais bien Elend, il était intriguant, mais il a fini par me décevoir. C’est juste un noble avec une belle gueule. J’espère qu’il deviendra plus intéressant par la suite! Sinon, j’ai aimé la bande car, en plus d’une complicité réciproque, chaque membre a une influence positive sur les autres. En plus, les questions philosophiques soulevées par certains étaient pertinentes. Brandon Sanderson a donc tout bon!

Niveau intrigue, j’ai été très surprise! Je ne m’attendais pas du tout à tous ces revirements de situation, dont un qui m’a rendu un peu triste… Toutefois, il manquait un effet dramatique à tous ces rebondissements. Je sais, c’est un comble venant de moi. Mais là, on aurait pu m’annoncer un steak frites, ça aurait été pareil… J’aurais aussi voulu que le côté « braquage » soit réellement exploité, ça aurait été encore mieux je pense!

J’ai beaucoup aimé ce premier tome, la preuve, j’ai déjà la suite en ma possession 😀

 

Le livre est disponible sur Amazon:

The Final Empire

L’Empire ultime


Tous les liens Amazon sont affiliés.

En commandant via les liens affiliés, La Tentation du Livre reçoit une commission de la part d’Amazon.

Jennifer

Hello! Je suis Jennifer, une blogueuse littéraire qui lit en anglais et qui adore tellement bavarder qu'elle en écrit de longues revues. Oups. Mais c'est pas grave! Viens découvrir mes chroniques et passe du côté obscur de la force! On est bien du côté obscur, non? ツ

10 pensées sur “The Final Empire de Brandon Sanderson

  • Je n’ai encore jamais lu Brandon Sanderson, mais j’ai vraiment très envie de le découvrir cette année ! Je pense sérieusement à me procurer The Final Empire, et j’espère que j’aimerais autant que toi ! Le système magique a l’air fascinant !
    P.S. : ne t’en fais pas, moi aussi je n’ai pas encore lu Sanderson à cause de la longueur de ses livres 😉 mais c’était une phase, maintenant j’aime les pavés passionnément !! 😀

    Répondre
    • Je crois que cette histoire de gros livres gâche la vie de tout le monde, haha. Avant, je pensais surtout que gros livres = plein de détails = ennui… Je suis contente d’être passée outre ces préjugés! Tu verras que Sanderson écrit des pavés qui défilent à la vitesse de l’éclair 🙂

      J’ai tout aimé, de l’univers à la magie en passant par les personnages! Le seul reproche que j’ai à faire c’est au niveau de l’écriture, elle est si simpliste qu’elle ne véhicule aucune émotion. En tout cas, c’est ce que j’ai ressenti durant cette lecture ^^

      J’espère que le livre te plaira! Je suivrai ton parcours de près 😛

  • Je me lance à la découverte de la Fantasy et je t’avoue que ce titre me plaît beaucoupppppppp.
    Je vais aller voir dès que possible s’il est dispo en français 🙂 Merci pour ce super retour, le livre a l’air vrmt top! Le descriptif m’a un peu fait penser à « La braise sous la cendre », j’ai vu juste ou aucun rapport?

    Répondre
    • Maintenant que tu le dis, je remarque que tu es plus branchée romans contemporains et historiques! Si tu veux découvrir plus de fantasy, tu devrais jeter un oeil à ma catégorie, je lis BEAUCOUP de ce genre 🙂

      C’est vrai que l’oppression des Skaa par l’aristocratie et la mise en avant des Inquisiteurs pour chasser ceux qui sont contre l’Empire rappellent un peu le roman de Sabaa Tahir. Mais les similarités s’arrêtent-là… Déjà parce qu’il y a de la magie, et ensuite car l’intrigue est complètement différente! Puis j’aime beaucoup l’idée du héros déchu 🙂

    • Si tu as des conseils de lecture à me donner dans ce domaine, n’hésite surtout pas 🙂

    • Je ne me priverai pas 😀

  • Je suis pas trop emballée… En même temps, c’est pas plus mal vu que si ça continue, j’aurais pas assez d’une vie pour lire tous les livres dont j’ai envie ! XD

    Répondre
    • Tant pis 😛
      Ouii, il faut faire des choix! En tout cas, j’ai bien aimé ce premier tome! 🙂

  • Ça m’a l’air intéressant tout ça 🙂 bien que très riche et complexe, peut-être. Et je suis rarement fan des gros pavés, donc si tu dis que c’en est un, je ne suis pas persuadée de me laisser tenter par ce livre (déjà trop de trucs à lire, de toute façon :p) mais j’aime beaucoup comment la magie semble fonctionner dans cet univers ! Je préfère quand il y a un minimum « d’encadrement », dans le sens où ça paraît plus logique de devoir utiliser des sortes de catalyseurs plutôt que de juste faire des étincelles du bout des doigts.

    Répondre
    • Rooo, mais tu as déjà lu un gros livre que tu as aimé: Winter! 😀

      C’est dommage parce qu’on a tendance à éviter les pavés pour leur nombre de pages exorbitant, mais souvent c’est parce qu’ils sont riches et hyper bien développés, et je trouve ça mieux qu’un livre écrit vite fait sans réelle profondeur. Mais, après, c’est vrai qu’il faut avoir le temps et l’énergie 😛

      Le système de magie est vraiment génial, tout comme le mystère légendaire qui plane sur les personnages! Je suis impatiente de lire la suite ^^

Laisser un commentaire :