The Hidden Oracle de Rick Riordan

The Hidden Oracle est le premier tome de la série The Trials of Apollo.

Apollo est donc devenu un jeune mortel de 16 ans prénommé Lester Papadopoulos, sans pouvoirs, avec la mémoire déficiente qui va avec (n’étant plus un dieu ses capacités mémorielles sont touchées) et pouvant donc mourir à tout moment. Etant un ancien dieu, Apollo a de nombreux ennemis qui cherchent par tous les moyens à l’anéantir, il doit donc trouver refuge au Camps des Sang-Mêlés (Camp Half-Blood). Petit problème: Apollo est seul et sans pouvoirs, il doit donc se faire aider pour pouvoir arriver au Camps sain et sauf. Entre temps, Apollo se fait racketter mais heureusement pour lui une jeune fille répondant au nom de Meg McCaffrey lui vient en aide. Comme à chaque fois qu’il a été condamné à vivre comme simple mortel, Apollo doit servir un demi-dieu pendant une période indéterminée. Meg va être ce demi-dieu. Apollo demande donc l’aide de cette dernière pour le conduire à Percy Jackson pour qu’il les escorte au Camps des Sang-Mêlés. Arrivé là-bas, en plus de découvrir que les pouvoirs prophétiques ne sont toujours pas restaurés, Apollo apprend que des demi-dieux ont disparu du Camps et que les héros de la guerre contre Gaea sont indisponibles pour l’aider dans sa quête.


The Hidden Oracle suit les aventures d’Apollo, puni par Zeus à une vie de mortel jusqu’à ce que celui-ci fasse ses preuves. Cette revue va contenir des spoilers sur The Blood of Olympus puisque le changement opéré sur Apollo est le résultat des événements survenus cinq mois auparavant après la clôture de la série Heroes of Olympus, et que l’on découvre donc ce que les demi-dieux sont devenus.

Apollo est égocentrique, égoïste, il est le dieu de la musique, de la poésie, du chant mais aussi du tir à l’arc. Quand on lit ce premier tome, il y a donc beaucoup d’humour puisqu’on suit la narration d’Apollo, complètement obsédé par sa beauté, ses talents innés… Le fait qu’il soit devenu mortel enlève bien évidemment tout cela puisque tous les problèmes de mortels lui tombent dessus: acné, besoin d’aller aux toilettes, la faim, les capacités vocales limitées, la fatigue, les blessures… Du coup, on a droit à un Apollo plutôt bon à rien sans ses pouvoirs de dieu ! On se demande donc comment il va bien pouvoir réussir ses quêtes !

J’ai beaucoup ri, et j’ai aimé les références musicales (Led Zeppelin, Ramones) mais aussi des événements people, des catastrophes… Si au début on a un peu de mal à s’attacher à Apollo étant donné son égoïsme et le fait qu’il n’ait pas de remords à vouloir envoyer des demi-dieux risquer leur vie pour lui, on finit par s’attacher à lui. On comprend un peu mieux son histoire, ses douleurs. Mais surtout, Apollo évolue même s’il garde certains traits de sa personnalité divine, il devient plus compatissant, il éprouve des regrets et il comprend mieux le point de vue des mortels. D’ailleurs, vers le dernier quart du livre, j’ai été émue (ce qui ne m’était jamais arrivée avec un livre de Rick) parce que justement Apollo fait part de ses blessures et qu’il prend conscience de l’égoïsme des dieux. Ce qui a aussi fait que je me suis attachée à Apollo, c’est que même lorsqu’il était un dieu, il n’a jamais pu avoir confiance en quelqu’un et tout ce qu’il aimait lui a été pris.

Concernant le personnage de Meg, j’ai eu des sentiments mitigés (et ceux-ci le sont toujours). Tantôt elle m’a fait rire par ses pouvoirs, tantôt elle est badass, tantôt elle est naïve… J’ai quand même été méfiante à son sujet, mais bon elle a un passé douloureux. Finalement, on ne sait pas grand chose d’elle.

Concernant les anciens personnages des séries précédentes, on en revoit quelques-uns notamment Percy Jackson. Pour tous ceux qui aiment Percy, je suis navrée mais il n’apparaît pas beaucoup. J’adore Percy (même si je l’ai trouvé trop effacé dans The Blood of Olympus) et il me tardait de le revoir. Mais j’ai été contente qu’il ne prenne pas part entièrement à l’histoire car à quoi servirait la série sinon? Puis, Apollo est vraiment sympa à suivre ! M’enfin, ça fait toujours plaisir d’avoir des nouvelles de nos personnages préférés. D’ailleurs, Percy fait part à Apollo qu’Annabeth est à Boston, ce qui est drôle parce qu’en fait les séries The Trials of Apollo et Magnus Chase se déroulent en même temps.

Je n’ai pas attribué cinq étoiles parce que j’ai trouvé que le thème de l’oracle était réutilisé (on a eu Ella dans Heroes of Olympus et Rachel Dare dans Percy Jackson), du coup le concept lui-même n’était pas nouveau (mais rassurez-vous l’intrigue, elle, est différente).

 

Cliquer pour révéler les spoilers

 

Comme à chaque fois avec Rick Riordan, j’ai passé un super moment de lecture.

 

Le livre est disponible sur Amazon:

The Hidden Oracle

L’oracle caché

 

Jennifer

Hello!
Ici Jennifer, blogueuse littéraire qui lit en anglais et qui adore tellement bavarder qu’elle en écrit de longues revues. Oups. Mais c’est pas grave! Viens découvrir mes chroniques et passe du côté obscur de la force! On est bien du côté obscur, non?

Laisser un commentaire