The King’s Men de Nora Sakavic

The King’s Men est le troisième de la trilogie All for the Game.

Lire la revue du deuxième tome « The Raven King »

Cette revue contient des spoilers sur les tomes précédents.

L’étau se resserre. La fin du championnat se rapproche ce qui signifie que Neil va bientôt devoir quitter la Foxhole Court. Mais Neil ne veut pas abandonner les Foxes, il aime l’Exy, et il se rend compte qu’il tient beaucoup à ses nouveaux amis, et plus particulièrement à Andrew avec qui il se rapproche. Neil peut au moins se permettre ce rapprochement avec Andrew, après tout il ne le reverra plus jamais et Andrew est trop fort d’esprit pour se laisser déstabiliser par le départ de Neil – mais Neil ne peut pas se mentir, cette « chose » qui se passe avec Andrew, il ne veut pas la perdre. Neil doit échapper à Riko, mais Riko est loin d’être le plus grand danger qui se présente à lui.


Qu’est-ce que je suis fière de mes Foxes! Tout au long du livre j’ai souri, j’ai rigolé, j’ai été anxieuse et j’ai eu ce noeud à l’estomac. Heureusement que je le lisais pas le livre en public sinon on m’aurait prise pour une folle. Je me suis beaucoup investie dans ces personnages et ce sport, Nora Sakavic a réussi à étendre l’esprit d’équipe et cette amitié au-delà de son univers fictif. J’ai ressentie de la joie, de la colère, de la fierté, et bizarrement des moments de gêne. Quand j’ai refermé ce livre, je n’avais pas envie de dire au revoir. Ces personnages ont des problèmes, mais ils les surmontent avec tant de force, de solidarité, ils ne se jugent pas et ça m’a fait du bien de lire ça.

La première partie du livre est un peu longue, mais par la suite les choses les plus importantes se passent. Beaucoup de lecteurs « shipent » Andrew et Neil, et si vous avez lu mes revues précédentes vous savez que je n’en faisais pas partie: Andrew sous l’empire des drogues était très violent et limite psychopathe. Mais quel changement dans ce tome 3!

Je l’avais dit: si Andrew arrive à se débarrasser de ses problèmes, je n’aurai aucun mal à supporter ce couple. Et ce fut le cas, Andrew a bien évolué même s’il garde toujours certains traits de sa personnalité (bah oui, sinon ça n’aurait pas été drôle). Neil est comme je voulais qu’il soit: fidèle à lui-même, et on peut dire qu’il encaisse encore une fois. Les personnages ont tous changé (que ce soit le plus grand des changements ou le plus minime) mais ils gardent toujours leurs qualités principales.

Des personnages sur lesquels je ne m’étais pas trop attardée dans les tomes précédents m’ont surprise – dont Renee.

Je n’ai mis que quatre étoiles car la première partie est un peu longue, mais aussi parce que j’aurais aimé avoir une fin un peu plus développée.

Ils vont quand même me manquer ces Foxes!

 

Cliquer pour révéler les spoilers

 

 

Le livre est disponible sur Amazon:

The King’s Men

 

Jennifer

Hello! Je suis une blogueuse littéraire qui lit en anglais et qui adore tellement bavarder qu'elle en écrit de longues revues. Oups. Mais c'est pas grave! Viens découvrir mes chroniques et passe du côté obscur de la force! On est bien du côté obscur, non?

Laisser un commentaire