The Raven Boys de Maggie Stiefvater

The Raven Boys est le premier tome de la quadrilogie The Raven Cycle.

Comme chaque année, Blue Sargent assiste avec sa mère à la St. Mark’s Eve – une marche où se libèrent les âmes des soon-to-be-dead, soit les personnes qui vont mourir d’ici un an. Contrairement à sa mère, Blue n’a aucun pouvoir médiumnique, son but est donc de prendre des notes sur les renseignements que sa mère obtient des esprits qu’elle questionne. Mais ce jour-là est particulier puisque Blue voit et parle pour la première fois avec un esprit: Gansey. Elle connaît son prénom mais pas son nom, la tâche s’annonce donc difficile pour sauver Gansey. Mais par le plus grand des hasards, Blue rencontre Gansey et ses trois autres amis d’Aglionby. Ces Raven Boys sont tous aussi mystérieux les uns que les autres, les mystères et les coïncidences s’enchaînent – quelque chose est sur le point de changer, mais quoi?

Comme pour beaucoup de séries, j’avais très envie de lire The Raven Cycle, mais la popularité qui entoure cette saga m’a fait peur. L’intrigue semblait géniale, les personnages attachants mais pourtant je ne pouvais pas m’empêcher de penser « et si j’étais déçue encore une fois? ». J’ai fini par regarder des trailers sur Youtube, et j’ai fini par craquer, acheter me jeter sur les quatre livres – me voilà à présent électrifiée par cet univers et cette intrigue palpitante!

Des pouvoirs médiumniques, une fille qui veut empêcher la mort d’un garçon qui l’a marquée « bof bof, c’est pas nouveau ». Et bien sachez qu’à par ça et le côté prophétique de l’histoire, le tout est très original, addictif, bien construit et intriguant à gogo. Dès les premiers chapitres, j’ai été transcendée. Rien de tel qu’une bonne tragédie pour me captiver – surtout lorsqu’elle est dosée juste comme il faut.

There are only two reasons a non-seer would see a spirit on St. Mark’s Eve. Either you’re his true love or you killed him.

Après ce démarrage foudroyant, le tout s’apaise un peu, on en apprend un peu plus sur les personnages, Henrietta (la ville où se déroule l’action) et le mystère qui entoure les Raven Boys et cette ville étonnante. Je ne me suis pas ennuyée, j’étais très intéressée et tout, mais c’est la deuxième moitié du livre qui a déchaîné mes passions! On entre dans le coeur du mystère, des secrets qui entourent les garçons, de la prophétie mais aussi de l’action. On y trouve également des révélations étonnantes, j’étais là: « Quoi!!! je croyais que c’était une blague! ».

Je ne le cache pas, cette prophétie me fait peur, j’aime clairement TOUS les personnages, sans exception. Blue, Gansey, Ronan, Adam et Noah sont intrigants, passionnants et ne ressemblent en rien à ce que j’ai pu voir malgré le côté cliché du départ: Gansey le beau garçon riche, Ronan le bad boy, Adam le pauvre, Noah le timide, Blue la fille qui change la vie de tous…et pourtant ils sont bien plus que ça, leur vie n’est pas ce qu’elle semble paraître – les blessures sont profondes. Oui, parce que Maggie Stiefvater traite subtilement des sujets difficiles (que je ne citerai pas pour ne pas trop en révéler), du coup on aime encore plus les personnages.

Le côté médiumnique a une grande place dans l’histoire mais n’a rien de ridicule, tout comme le côté légendaire et prophétique de la quête de nos héros. En fait, tout cela forme une cohérence, l’auteur a su trouver un équilibre entre le paranormal et le fantastique tout en gardant un côté réaliste au regard du quotidien des personnages.

Mais pourquoi ne m’y suis-je pas mise plus tôt???? Ce premier tome est un raz de marée! Un mal pour un bien peut-être car je n’aurais jamais pu patienter un an entre chaque tome – mon cerveau aurait crié agonie!.

Tout ce que je peux vous dire c’est lancez-vous, et même si vous n’accrochez pas à la première partie du livre, attendez de voir la seconde moitié où tout devient intense!

A lire sans modération!

J’ai vu que les deux premiers tomes avaient été traduits en français (traduction qui a l’air assez médiocre si j’en crois la traduction du résumé…), mais je n’ai rien vu concernant la suite. Je trouve ça bien dommage que cette série ne soit pas plus à portée de ceux qui sont plus à l’aise avec le français… Quel gâchis! Si vous voulez jeter un oeil, la série a été traduite comme La prophétie de Glendower.

*Attaque le second tome sur-le-champ*

 

Le livre est disponible sur Amazon:

The Raven Boys

 

Jennifer

Hello!
Ici Jennifer, blogueuse littéraire qui lit en anglais et qui adore tellement bavarder qu’elle en écrit de longues revues. Oups. Mais c’est pas grave! Viens découvrir mes chroniques et passe du côté obscur de la force! On est bien du côté obscur, non?

4 pensées sur “The Raven Boys de Maggie Stiefvater

  • Haha ! Je comprends ce sentiment, j’en ai jamais assez également… 😀
    Si tu te décides à la lire, j’espère que tu l’apprécieras ! 😉

    Répondre
  • moi qui cherche des lectures (même si je n’ai clairement pas besoin d’en rajouter sur mes livres en attente ..) tu m’as vraiment donné envie d’essayer cette série !

    Répondre
  • Ce premier tome est juste génial, et c’est le meilleur de la série !
    Il me reste encore un tiers du dernier tome et j’ai fini…je sais pas encore comment ça va finir x) !
    C’est une série que je conseille, mais faut pas avoir peur de ne pas tout comprendre ! 😀

    Répondre
  • Il a l’air super ! C’est en voyant ta chronique sur le troisième tome que j’ai eu envie d’en savoir plus !

    Répondre

Laisser un commentaire