Uprooted de Naomi Novik

L’intrépide Agnieszka parvient toujours à trouver dans la forêt les baies les plus recherchées, mais chacun à Dvernik sait qu’il est impossible de rivaliser avec Kasia. Intelligente et pleine de grâce, son amie brille d’un éclat sans pareil. Malheureusement, la perfection peut servir de monnaie d’échange dans cette vallée menacée par la corruption. Car, si les villageois peuvent demeurer dans la région, c’est uniquement grâce aux pouvoirs surnaturels du Dragon. Jour après jour, ce sorcier protège la vallée des assauts du Bois, lieu sombre où rôdent créatures maléfiques et forces malfaisantes. En échange, tous les dix ans, le magicien choisit une jeune femme de dix-sept ans qui l’accompagnera dans sa tour pour le servir. L’heure de la sélection approche et tout le monde se prépare au départ de la perle rare. Pourtant, quand le Dragon se déplace, ce n’est pas pour la belle Kasia.

Mon avis

C’est à se demander si le Bois ne m’aurait pas corrompue car j’ai du mal à trouver les mots qu’il faut pour décrire mon amour pour Uprooted, alors que je l’ai adoré (ça n’a aucun sens, sérieux). Je peux seulement vous conseiller de vous jeter dessus le plus vite possible. Voilà, c’est tout. Bye!

JE PLAISANTE!

Enfin, en partie. Je peux au moins essayer de vous expliquer pourquoi ce roman s’est hissé parmi mes lectures favorites de l’année. *Roulements de tambour*

1. Les personnages sont extraordinaires

Agnieszka est le genre d’héroïne que j’affectionne. Vous savez, celles qui paraissent banales par leur maladresse et leur simplicité mais qui, dans le fond, sont des jeunes femmes courageuses et loyales qui bravent tous les dangers pour sauver ceux qu’elles aiment, y compris le village paumé qui est encré à jamais dans leurs veines. J’ai adoré son évolution car, si au début Agnieszka veut surtout rendre la vie du Dragon infernale pour l’avoir séparée de sa famille, elle finit toutefois par se rendre compte de l’importance de ses enseignements et de l’aide qu’elle peut apporter.

Elle m’a fait rire et m’a étonnée par son esprit d’initiative. Entre elle et le Dragon, rien ne va, surtout au début. La protagoniste déteste se faire pouponner et n’apprécie guère les critiques cinglantes de son maître, mais elle lui rend très bien la monnaie de sa pièce: en se présentant toujours aussi sale et décoiffée que la fois précédente! Le riz sur sa tête m’a fait glousser de rire! Bien qu’elle craigne le Dragon, Agnieszka s’affirme progressivement en défiant son autorité et en devenant la maîtresse de son destin. Grand bien lui fasse que le Dragon se mette en colère, elle sait ce qui est juste de faire et le fait! Mais, évidemment, son entêtement la rend aussi victime de ses erreurs.

Le Dragon, quant à lui, est plus difficile à cerner. Il a cette obsession pour l’ordre et le respect de la méthode que j’ai trouvé attendrissante et originale. Il adore lire et prend notes sur absolument tous ses essais en matière de magie! C’est aussi un asocial qui a du mal à se mêler à la foule. J’ai aimé la constance de son caractère, le semblant de romance n’induit aucunement une remise en question son comportement envers les autres, y compris Agnieszka. On pourrait croire qu’il deviendrait tout gentil et tout mignon grâce à Agnieszka, eh non!

2. La romance est subtile et complice

La romance est subtile, à tel point que je me demandais à un moment donné s’il allait réellement y en avoir une! Elle est superbe, bien dosée, avec juste ce qu’il faut pour tenir le lecteur en haleine sans jamais que cela n’empiète sur l’histoire. J’adore parce que, même si l’entente entre les deux est mouvementée, ils se font confiance! J’ai aussi apprécié le fait que les personnages soient attirés par la personnalité de l’autre, et non par l’apparence.

Aussi, Naomi Novik met en avant avec brio la complicité magique qui fait que les héros tirent un enseignement important l’un de l’autre. Grâce à Agnieszka, le Dragon apprend à voir et à adapter la magie différemment de ce qu’il a toujours appris, il découvre un autre langage, une autre manière de faire. De son côté, Agnieszka explore avec le Dragon la nécessité de l’apprentissage et la dureté de la réalité se cachant sous les apparences. C’était excellent!

3. L’amitié est sincère et durable

Autre élément important pour moi, c’est que l’amitié entre Agnieszka et Kasia n’est pas une simple excuse pour mettre le personnage principal en avant. Au contraire, Kasia a un rôle déterminant, en tant qu’amie, mais également en tant que héroïne à part entière. Sans elle, de nombreuses choses n’auraient pu être possibles! Cependant, leur amitié n’est pas sans défauts. Leur situation les amène à ressentir beaucoup d’émotions, et pas toujours des plus pures, mais malgré cela, leur lien est plus fort que tout. Je suis vraiment très heureuse de cette amitié féminine!

4. Le Bois est un adversaire de taille

Le Bois est une entité corrompue qui est en expansion constante et qui menace l’humanité dans ses retranchements. C’est un adversaire d’envergure difficile à abattre, voire presque impossible. Moi-même, je ne savais plus à quoi m’attendre, une victoire? une défaite?, tellement la complexité du Bois était palpable. Tout ce qui est présent dans le Bois, arbres, verdure, eau, vent ou monstrueuses créatures, est vivant et souhaite corrompre. N’importe qui peut périr à cause du Bois et, ce, dans d’atroces souffrances! C’est noir, glauque, sanglant!

Autant vous dire qu’il est quasiment impossible de deviner les révélations touchant l’intrigue. De ce fait, j’ai été surprise par de nombreux rebondissements. C’était beau. Même dans l’obscurité, Naomi Novik trouve le moyen de faire de la poésie!

5. Bref, beaucoup de positif

Je tiens également à mentionner le féminisme non-explicite dans ce roman avec des personnages féminins qui s’affirment (ou qui se sont affirmées) par elles-mêmes et qui osent prendre le contrôle. Par exemple, j’ai trouvé Alosha intéressante, elle ne se laisse pas intimider par les autres magiciens (et j’adore sa personnalité, que voulez-vous). Les hommes ne sont pas en reste, évidemment, ils ont eux aussi des rôles importants, mais les femmes sont badass!

Ajoutez à cela Dvernik, vallée isolée où surviennent les mystères, la Tour énigmatique du Dragon, source de légendes, et les familles s’aimant profondément, et vous vous retrouvez avec une lecture qui fait énormément de bien au moral.

La fin est juste parfaite. Parfaite dans son imperfection, si je puis dire. Elle m’a mis le sourire aux lèvres et a rendu cette lecture encore plus marquante. Je ne serais pas étonnée si Uprooted devait devenir l’un de mes favoris absolus avec le temps! Il est en tout cas sur la bonne voie.

Si vous avez aimé Uprooted, je vous recommande chaudement The Bear and the Nightingale.

Ma notation de quatre étoiles et demi

 

Le livre est disponible sur Amazon:

En anglais

En français


Tous les liens Amazon sont affiliés.

En commandant via les liens affiliés, La Tentation du Livre reçoit une commission de la part d’Amazon.

Jennifer

Hello ! Moi, c'est Jennifer, une blogueuse littéraire pétillante qui lit en anglais et qui adore tellement bavarder qu'elle en écrit de longues revues. Oups. Mais c'est pas grave ! Viens découvrir mes chroniques et passe du côté obscur de la force ! On est bien du côté obscur, non ? ツ

10 pensées sur “Uprooted de Naomi Novik

  • Ok je retiens pour The Bear and the Nightingale vu que j’ai adoré Uprooted autant que toi ! Je suis en total accord avec tout ce que tu as dit, j’ai bien envie de le relire, peut-être un jour pourquoi pas ? La romance m’a fait rêver, elle ne prend pas trop de place et l’histoire n’est pas délaissée pour autant, les personnages sont toujours eux-mêmes et ne changent pas pour l’autre comme on voit souvent dans les romans. J’espère que l’autre roman de l’autrice verra le jour en VF vu que j’ai commencé dans cette langue là ^^

    Répondre
  • J’ai déjà repéré ce livre en librairie (en français bien sur). J’hésitais mais tu m’as convaincu. Il va très prochainement faire partie de ma pal 🙂

    Répondre
  • Ah !!!! Je suis super contente que tu aies aimé !!!! L’auteur a très bien réussi son histoire surtout quand on pense que c’est un one-shot. Il faut d’ailleurs que je regarde si elle a écrit d’autres romans.

    Répondre
    • Tout à fait, elle a su tout doser comme il faut ! J’avais un peu peur au début que cela se transforme en romance type La Belle et la Bête mais, non, l’auteure a été plus pertinente que ça ! J’ai beaucoup aimé la menace réelle du Bois et les différentes relations aussi. Surtout, j’étais très heureuse de voir que l’amitié entre Agnieszka et Kasia était plus qu’une amitié de circonstance.

      Elle a écrit Spinning Silver que j’ai acheté ! J’ai lu quelques citations sur Goodreads et ça m’a direct convaincue. L’héroïne a l’air d’avoir un sacré caractère, ce que j’admire toujours chez les personnages féminins 😛
      Il y a également la série Temeraire mais je ne me suis pas encore penché là-dessus 🙂

    • Ouh, il faut que je regarde ça !!! Merci pour les infos !

    • Vas-y, je t’y encourage ! En espérant que cela soit plus concluant qu’avec Locke Lamora xDD

  • Ça fait longtemps que j’ai envie de lire Uprooted, mais ce livre divise tellement que j’avais peur de ne pas aimer ! Donc j’avais repoussé sa lecture !!
    Maintenant, j’ai hâte de mettre la main sur le livre !!

    Répondre
    • J’avais aussi entendu plein de choses différentes sur ce livre mais les copines qui l’ont adoré m’ont convaincue ! J’ai beaucoup aimé, et c’est un euphémisme 😛

Laisser un commentaire :